Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Sahara marocain parmi les 50 plus beaux voyages dans le monde




Loin des plages de la région casablancaise, moquées par la presse belge à cause de leur saleté, le Sahara marocain a, quant à lui été encensé, et notamment les balades en chameau qui s’y organisent, en étant classé parmi les 50 plus beaux voyages dans le monde, à la 27ème place, callé entre le « Gorilla Trekking » dans le Parc national de Bwindi impénétrable, en Ouganda et le Roadtrip dans l'Outback australien, à Darwin, en Australie Occidentale.
Le classement en question est décrit par ses créateurs comme « la liste la plus exhaustive des meilleurs voyages au monde » mais encore « un guide incomparable pour des aventures diverses et dynamiques avec des activités exaltantes dans les terres les plus spectaculaires, mystiques et culturellement riches de la planète ».
Née de la collaboration entre Flight Network autoproclamé plus grande agence de voyages à la fois détenue et gérée au Canada, ainsi que 500 des meilleurs journalistes, agences, blogueurs et éditeurs de voyages au monde, la liste  ne tarit pas d’éloge au moment de présenter la balade en chameau à travers le Sahara : «Des ciels éblouissants, des histoires racontées à la lueur d'un feu de camp et des chameaux d'un autre monde, qui vous transportent à travers le sable doré attendent les aventuriers qui oseront dire oui à une odyssée à travers le Sahara ».  Et la suite n’est pas moins dithyrambique. Car avant d’atteindre les « innombrables pentes de sable soyeux, les ciels étoilés et les mirages scintillants du Sahara qui attirent des aventuriers du monde entier», les voyageurs partiront de Casablanca, destination Fès afin « d’admirer les monuments et les musées de cette ville qui possède une lignée culturelle séduisante » tels que décrits sur le site.
En réalité, le voyage à dos de chameau dans le Sahara n’est qu’une destination finale, puisqu’en plus de Casablanca et Fès, le site fait également l’éloge de la terre des Berbères « couverte de pins à feuilles persistantes, de cèdres et de peupliers, avec un réseau de ruisseaux qui la traversent », au même titre que les sommets montagneux du Haut Atlas. Des cimes glorifiées comme jamais, en toile de fond en direction d’Erfoud.
Admiratifs, de « cette ceinture rouge du désert qui tombe soudainement dans la luxuriante vallée du Ziz », les concepteurs de ladite liste continuent leurs flatteries en magnifiant la nuit sous une voûte étoilée qui devrait être offerte aux voyageurs avant de grimper, au réveil, à dos de chameau pour « une expédition à travers le désert qui se termine dans l'oasis de Taouz où le dîner dans une kasbah, la danse et les contes mythiques vous accueillent », indiquent-ils sur le site web, avant de terminer en louant sur le même ton «les hautes dunes de l'Erg Chebbi ».
A la lecture de ce programme et des paysages hétéroclites qui le jalonnent, on comprend un peu mieux pourquoi le Road trip à dos de chameau devance des voyages tels qu’une croisière dans les Caraïbes Randonnée, le tour du Mont Blanc, ou encore une randonnée dans les Blue Mountains en Australie.

C.C.
Mercredi 25 Juillet 2018

Lu 1667 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés