Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Masi se replie en 2020


Libé
Jeudi 7 Janvier 2021

La Bourse de Casablanca a achevé l’année écoulée en grise mine, à l’instar des places financières internationales, ses deux principaux indicateurs, Masi et Madex, lâchant respectivement 7,27% et 7,35%. Au terme des 250 séances de 2020, le Masi, indice global composé de toutes les valeurs de type action, s’est situé à 11.286,95 points, loin des 7,11% de hausse enregistrée en 2019. Le Madex, indice compact composé des valeurs cotées au continu, s’est établi à 9.189,9 points.

L’indice de référence Environnement, social et gouvernance (ESG) “Casablanca ESG 10” a reculé, quant à lui, de 9,56% à 861,91 points, rapporte la MAP. Lancé le 8 décembre dernier, le nouvel indice MSI 20, qui reflète la performance des cours des 20 entreprises les plus liquides du marché, a cédé 7,52% à 924,78 points. Au volet international, l’indice FTSE CSE Morocco 15 et le FTSE Morocco All-Liquid ont accusé des baisses respectives de 5,65% à 10.225,50 points et de 7,27% à 9.743,62 points.

Au terme d’une année marquée par une crise inédite liée à la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), l’immobilier a réalisé la mauvaise performance annuelle avec une chute de 44,11%%, tandis que les secteurs “loisirs et hôtels” et “sylviculture et papier” affichaient des baisses respectives de 32,94% et 31,80%. Seuls neuf secteurs sur les 24 représentés à la cote casablancaise ont réussi à terminer 2020 dans le vert, avec des hausses oscillant de 52,33% pour le secteur “matériels, logiciels et services informatiques” à 17,47% pour l’”industrie pharmaceutique” et 9,84% pour les “distributeurs”. Pour ce qui est de la capitalisation boursière, elle a avoisiné les 584,97 milliards de dirhams (MMDH), dominée par Itissalat Al-Maghrib (127,46 MMDH), Attijariwafa Bank (88,82 MMDH) et BCP (50,50 MMDH). Le volume global des échanges s’est établi à plus de 55,77 MMDH.

Par ailleurs, Attijariwafa Bank, Itissalat Al-Maghrib, Cosumar et BCP ont été les instruments les plus actifs de l’année avec des parts respectives de 20,26%, 15,12%, 7,76% et 5,7%. 


Lu 643 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS