Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc, l’ alternative durable et stable de la souveraineté énergétique de l’Europe


Libé
Dimanche 10 Avril 2022

L’Europe devra, dans une conjoncture marquée par l’urgence d’affirmer son indépendance énergétique, s’orienter vers le Maroc qui constitue l’alternative durable et stable pour garantir sa souveraineté économique, écrit, vendredi, le quotidien belge à grand tirage «De Tijd».

Dans un article signé du politologue néerlandophone Fouad Gandoul, le quotidien spécialisé en économie, souligne que face à la limitation des exportations de gaz et de pétrole qui proviennent de Russie, l'Europe a besoin d'une nouvelle option énergétique.

«Il existe en effet une alternative durable et stable, de l'autre côté du détroit de Gibraltar : le Maroc », estime l’auteur de l’article, notant que cela est possible pour l’Europe si elle augmente drastiquement la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique en tirant profit du vaste potentiel solaire dont dispose le Royaume. Qui plus est, contrairement à un voisinage tumultueux, "répond aux critères de sécurité et de stabilité qui justifient une politique d'investissement massive".

Le Maroc, ajoute le journal, est le seul pays d'Afrique à avoir l'expertise en recherche et développement pour les énergies renouvelables et les procédés industriels associés, rapporte la MAP.

De Tijd évoque dans ce contexte, le potentiel de développement de l’hydrogène au Maroc, faisant état de l’intérêt que portent certains pays européens comme l’Allemagne à développer ce créneau avec le Royaume, concrétisé par un accord bilatéral signé en juin 2020.

Le politologue belgo-marocain note que les récents développements positifs dans les relations du Maroc avec l'Allemagne et l'Espagne ouvrent la voie à une coopération économique et scientifique plus approfondie.

L’auteur rappelle, par ailleurs, la position américaine au sujet de l'intégrité territoriale du Royaume, réaffirmée par l'administration Biden, et celles de l’Allemagne et de l’Espagne tout récemment, en concluant que «s'il subsistait encore une ambiguïté sur le statut du Sahara, elle appartient désormais au passé».



Lu 819 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Mai 2022 - 19:00 Le tout pour le tout de l'ONMT

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS