Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc extrade un ressortissant britannique vers les Etats-Unis

Recherché par Interpol, Renwick Haddow risque 40 ans de prison




Le Maroc extrade un ressortissant britannique vers les Etats-Unis
Les autorités américaines ont annoncé vendredi avoir obtenu l'extradition du Maroc vers les Etats-Unis d'un ressortissant britannique accusé d'escroquerie au bitcoin.  Renwick Haddow, 49 ans, qui est également recherché par Interpol, avait été arrêté en juillet dernier par la police de Tanger (nord du Maroc) pour "escroquerie informatique" et fraude boursière.
Haddow "a été extradé aux Etats-Unis du Maroc et devait être présenté vendredi devant un juge du tribunal (fédéral au sud de New York)", écrit le ministère américain de la Justice (DoJ) dans un communiqué. Il devrait être inculpé de deux chefs d'accusation, dont un pour fraude informatique, et risque une peine maximale de 40 ans de prison, dit-on de même source.
Renwick Haddow est accusé d'avoir escroqué des investisseurs entre novembre 2014 et juin 2017 en utilisant une fausse plateforme d'échanges de monnaie virtuelle bitcoin, Bitcoin Store, et une société nommée Bar Works, censée transformer d'anciens bars et restaurants en bureaux modernes.
Pour cette dernière aventure, qualifiée de "système de Ponzi", Renwick Haddow s'est par exemple inventé un double baptisé "Jonathan Black", qu'il faisait passer pour un vieux routier de la finance ayant pris part à la création d'applications d'autopartage à succès, affirme le ministère de la Justice. Au total, ces malversations lui ont permis de soutirer plus de 36 millions de dollars aux investisseurs lésés, calculent les autorités américaines.

Mercredi 18 Avril 2018

Lu 398 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés