Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc a besoin d’ un gouvernement fort, homogène, solidaire et englobant des compétences diverses

Driss Lachguar à l’adresse des avocats ittihadis et des secrétaires régionaux et provinciaux de l’USFP




Ph. Lmoussaoui
Ph. Lmoussaoui
Depuis l’appel ittihadi «Ouverture et réconciliation» lancé récemment par Driss Lachguar et dans le cadre des préparatifs de l’USFP pour la commémoration du 60ème anniversaire de sa création, plusieurs réunions ont été tenues au siège central du parti de la Rose en vue de préparer la grandmesse qui sera organisée le 29 octobre prochain à Rabat. Ainsi, après la conférence de presse organisée récemment par le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, le siège central du parti a abrité une importante conférence organisée par l’OSFI sur la représentativité politique des femmes, une réunion du bureau national de la Chabiba Ittihadia durant laquelle il a été décidé de tenir le conseil national de la Chabiba la semaine prochaine en vue de proposer les formes de mobilisation pour célébrer le 60ème anniversaire de la création du parti et une réunion du secteur ittihadi de l’enseignement supérieur. Vendredi dernier, le Premier secrétaire du parti, Driss Lachguar, a présidé la réunion avec les secrétaires des provinces et des régions, et ce en présence de Habib El Malki et des membres du Bureau politique. L’objectif de cette rencontre est d’impliquer les secrétaires des provinces et des régions dans la dynamique partisane que connaît le parti de la Rose. La direction de l’USFP a également tenu une réunion avec le Groupe socialiste au Parlement en vue de préparer la rentrée politique et parlementaire. Samedi dernier, le Premier secrétaire a présidé la réunion du Conseil de coordination des avocats ittihadis issu de son congrès national tenu il y a quelques mois à Tétouan. L’objectif de cette rencontre est l’élection d’un secrétariat de ce secteur et l’examen des perspectives de son action en vue de défendre la profession et garantir la présence qualitative du secteur sur les plans professionnel et politique, en particulier dans les domaines vitaux et juridiques intéressant le pays. Dans l’allocution d'ouverture, le Premier secrétaire a tenu à rappeler les contextes international, national et partisan dans lesquels se sont déroulées ces réunions, soulignant que l’USFP est un parti national et démocratique qui a milité durant toutes ces années pour la défense de la patrie, la consolidation de la démocratie, de l’Etat de droit et des institutions, et ce grâce aux luttes et aux sacrifices de ses dirigeants, symboles et militants à travers le Royaume. Dans le même ordre, Driss Lachguar a tenu à rappeler que l’USFP est en droit de se targuer d’être le seul parti au monde à avoir résisté, commémorant depuis 60 ans le martyre de Mehdi Ben Barka, contrairement aux autres mouvements qui avaient vu le jour lors de cette période, un peu partout de par le monde, et qui ont disparu. Et d’ajouter, à ce propos, que l’USFP a continué à résister en dépit des secousses qu’il avait subies, et ce pour l’intérêt du pays et du peuple marocain en vue d’édifier un projet sociétal où règnent la dignité, la liberté, la démocratie, le développement global et les droits de l’Homme. Le Premier secrétaire n’a pas manqué dans son intervention de souligner que le temps est venu pour les Ittihadi(e)s d’œuvrer pour la réconciliation et de s’orienter vers le futur via une perspective ittihadie qui se renouvelle. Et la célébration du soixantième anniversaire de la fondation du parti constitue, à cet effet, une occasion historique, puisqu’il s’agit d’un moment de reconnaissance aux symboles, martyrs, leaders et militantes et militants dans toutes les régions et provinces ayant contribué à l’édification du mouvement ittihadi. En parallèle, Driss Lachguar a réitéré qu’en ce moment, le Maroc a besoin d’un gouvernement fort, homogène et solidaire, englobant des compétences diverses comme l’avait souligné le discours Royal. Dévoilant à ce sujet que le parti avait de tout temps appelé à ce que le poids de l’Exécutif ne soit pas lourd sur les plans numérique et politique afin qu’il puisse accomplir sa mission et assumer ses responsabilités ayant trait aux projets à venir et à la vision Royale futuriste du nouveau modèle de développement. Driss Lachguar a tenu à démentir toutes les informations relayées par les médias électroniques et la presse écrite concernant l’USFP au sujet du remaniement du gouvernement. Par ailleurs, le Premier secrétaire a considéré que le bilan de 20 ans de règne de S.M le Roi Mohammed VI est positif aussi bien sur les plans national que régional. Un bilan qui compte un acquis important en matière de développement, de stabilité politique et de sécurité, de même qu’il a mis en place un modèle de projets et de grands chantiers, de contrôle des équilibres financiers, et macro-économiques, tout en préservant le taux du déficit dans des limites supportables. Mais avec le gouvernement Benkirane, des régressions ont été enregistrées sur le plan social, ce qui a été relevé par S.M le Roi qui a évoqué dans son discours la nécessité d’accorder une importance capitale au volet social et à la classe moyenne. Driss Lachguar a également rappelé les luttes politiciennes et la concurrence déloyale qui ont marqué les législatives après l’adoption de la Constitution de 2011 et celles de 2015 caractérisées par une bipolarité artificielle contre laquelle l’USFP avait mis en garde en relevant ses répercussions négatives sur la situation politique. Soulignant à ce propos que le parti constitue un rempart de sécurité, contribuant à la stabilité politique et au développement du pays grâce aux compétences diversifiées de ses cadres.

A.R
Lundi 23 Septembre 2019

Lu 1233 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com