Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Géopark du M'goun se dote d'un projet de convention-cadre pour la promotion de l'artisanat




Le Géopark du M'goun se dote d'un projet de convention-cadre pour la promotion de l'artisanat
La chambre d'artisanat de la région de Béni Mellal-Khénifra a adopté dernièrement lors de son assemblée générale ordinaire un projet de convention-cadre portant sur la promotion de l'artisanat dans le Géopark du M'goun et le développement durable de ce site.
La convention s'inscrit dans le cadre d'un partenariat entre ladite chambre, le ministère de l'Aménagement du territoire, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la ville ainsi que l'Association du Géopark du M'goun (AGM). Elle prévoit, entre autres, des ateliers de formation au profit des artisans locaux et des concours destinés à promouvoir l'excellence.
Le géoparc du M'Goun est un site  géologique et géotouristique qui renferme une richesse géologique exceptionnelle. Géographiquement, le site englobe le piémont et la dorsale montagneuse du Moyen Atlas et du Haut Atlas central. Il s'étend sur un territoire de 11.950 km2 et se compose d’une cinquantaine de communes des provinces d'Azilal et de Beni Mellal.
Pour rappel, le Bureau du Réseau mondial des géoparcs, émanation de l'Unesco, a décerné, lors de la sixième Conférence mondiale des géoparcs qui s'est tenue du 18 au 22 septembre 2014 à Stonehammer Geopark au Canada, le prestigieux label ''Global Geopark'' au Géoparc du M'Goun, parmi 11 nouveaux géoparcs situés dans sept pays européens et asiatiques (Chine, Japon, Espagne, Portugal, Danemark, Autriche et France).
Le Maroc est devenu ainsi le premier pays arabe et africain à intégrer le Réseau mondial des géoparcs qui compte 111 territoires répartis dans 32 pays. Le Géoparc du M'Goun est appelé de ce fait à constituer le chef de file du futur réseau africain des géoparcs. Pour obtenir ce label, le Géoparc du M'Goun a dû répondre à deux critères essentiels, à savoir présenter un territoire qui recèle un patrimoine naturel, géologique, culturel et architectural riche et varié, et être doté d'une structure de gestion appropriée et d'une stratégie de développement socio-économique, s'appuyant notamment sur le géotourisme et le tourisme durable.

Vendredi 26 Octobre 2018

Lu 570 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com