Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie poursuit son aide aux Ramedistes




Le Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie poursuit son aide aux Ramedistes
Oulad Said

Les habitants de la commune rurale de Oulad Said, dans la province de Settat, ont afflué, mardi à l'agence bancaire du village, pour percevoir les aides financières décidées par l'Etat pour atténuer les effets de la pandémie du nouveau coronavirus sur les catégories vulnérables.
Les bénéficiaires, inscrits au Régime d'assistance médicale (RAMED), ont formé une file d'attente bien ordonnée, respectant scrupuleusement la consigne de la distanciation, qui est en train d'entrer dans les mœurs comme un geste barrière nécessaire pour enrayer la diffusion du virus.
Approchés par la MAP, des bénéficiaires ont exprimé leur profond sentiment de gratitude pour la bienveillance Royale, qui s'est matérialisée encore une fois à travers les mesures prises par le Comité de veille économique (CVE) en faveur des personnes travaillant dans le secteur informel, rudement touché par les restrictions inhérentes à l'état d'urgence sanitaire.
"Je suis une mère de trois filles. Mon mari, un peu malade, vendait des légumes chaque mercredi (souk hebdomadaire). On s'est retrouvés sans ressource", a raconté une bénéficiaire, soulagée de percevoir la somme de 1.200 dirhams, particulièrement à la veille du Ramadan.
A l'intérieur de l'agence, les mesures de prévention sont respectées à la lettre. Derrière son guichet vitré, l'agent servait les billets aux clients avec des gants fins transparents. Chaque client avait droit à du gel hydroalcoolique avant de se présenter à la caisse.
"C'est une bonne chose. Ceci va nous aider dans ces circonstances difficiles. Nous avons vraiment besoin de cet argent", a confié un père de famille, qui travaillait comme maçon et qui s'est retrouvé subitement sans aucun revenu.
Veillant au bon déroulement de l’opération, Abdelhakim Tahiri, chef d'agence du Crédit agricole, a assuré qu’"à l'instar des autres banques, toute l'équipe est mobilisée afin de mener à bien cette opération qui a une portée nationale".
"On reçoit, tout d'abord, des fichiers du siège central pour connaître le nombre de personnes que nous devons recevoir chaque jour. On se prépare à l'avance et on fait très attention aux mesures préventives, comme la distance de 1 mètre", a-t-il relaté.
En plus des gens retirant leur argent directement à la caisse, l'agence assure un accompagnement aux bénéficiaires utilisant le guichet automatique, a-t-il poursuivi, faisant observer que "le Crédit agricole a été toujours du côté des agriculteurs dans toutes les circonstances".
Quelque 76.000 Ramedistes, issus du monde rural dans la province de Settat, bénéficient des aides financières octroyées par le Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), mis en place sur Hautes instructions de S.M le Roi Mohammed VI.

 

Le Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie poursuit son aide aux Ramedistes
Al Hoceima

Les ménages bénéficiaires du Régime d'assistance médicale (RAMED) au sein de la province d'Al Hoceima, notamment en milieu rural, continuent de percevoir l'aide financière octroyée par le Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), créé sur Hautes instructions de S.M le Roi Mohammed VI.
Les ménages de deux personnes ou moins perçoivent 800 dirhams, les ménages composés de trois à quatre personnes perçoivent 1000 dirhams, et les ménages formés de plus de quatre personnes perçoivent 1200 dirhams.
Le nombre des bénéficiaires de l'aide financière octroyée par le Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) a atteint un total de 30.000 personnes se trouvant en milieux urbain et rural de la province, a fait savoir la préfecture de la province d'Al Hoceima, notant que cette opération, qui avait débuté le 6 avril, se poursuit encore.
L'opération se déroule dans le respect des mesures préconisées par les autorités compétentes pour enrayer la propagation de la pandémie, tout en prenant les précautions nécessaires, notamment en termes de respect de la distance de sécurité et de port des masques de protection, a précisé la même source.
L'ensemble des agences bancaires, des agences d'Al Barid Bank et des agences de transfert d'argent qui se trouvent au niveau des communes urbaines et rurales de la province prennent part à cette opération.
Il est à noter que les chefs de ménages opérant dans le secteur informel qui ne sont pas inscrits dans le RAMED ont eu la possibilité de faire leurs déclarations du 8 au 16 avril, et ce pour bénéficier des aides financières prévues pour remédier à l'impact des mesures prises dans le cadre de l'état d’urgence décrété.

 

Fahs-Anjra

Le nombre des titulaires de la carte du Régime d'assistance médicale (RAMED) bénéficiant des aides financières attribuées par le Fonds spécial de gestion de la pandémie du coronavirus (Covid-19) a atteint quelque 1.000 ménages au niveau de la province de Fahs-Anjra.
Selon des données de la préfecture de cette province à caractère rural et composée de sept collectivités territoriales, le retrait des aides financières s'effectue dans les agences bancaires ou dans les agences de transfert de fond, conformément aux mesures préventives mises en place par les autorités publiques.
Ainsi, ces aides financières sont déterminées comme suit : 800 dirhams pour les ménages de deux personnes ou moins, 1.000 dirhams pour les ménages formés de trois à quatre personnes et 1.200 dirhams pour les ménages de plus de quatre personnes.
Dans une déclaration à la MAP, Rouchdi Boumdine, directeur d'une agence bancaire au centre de Ksar Seghir, a indiqué que l'agence a commencé depuis environ deux semaines à recevoir les ramedistes bénéficiaires de ces aides, notant que les habitants du monde rural représentent l'essentiel de sa clientèle.
Les bénéficiaires peuvent retirer leur aide financière, soit à travers le guichet automatique de l'agence, qui est désinfecté en permanence, ou à l'intérieur de l'agence, dans le respect des mesures préventives telles que la désinfection des mains et la distance de sécurité, a-t-il expliqué.
Ainsi, quelque 55 retraits ont été effectués, lundi, à l'intérieur de l'agence et 15 retraits via le guichet automatique, a-t-il relevé, notant que le personnel de l'agence est mobilisé pour faciliter l'opération de retrait et assurer son déroulement dans les meilleures conditions.
Tenant compte de la situation actuelle, l'agence s'est attelée sur le renforcement du service clientèle dans le cadre des mesures mises en place pour la lutte contre la propagation du Covid-19, a-t-il fait savoir, ajoutant qu'une première phase a porté sur la réception et le traitement des demandes du report du remboursement des échéances des crédits, alors qu'une deuxième phase a concerné le versement des indemnisations aux employés adhérents à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et ceux en arrêt de travail.
De son côté, Raid Chat, directeur d'une agence de transfert de fonds, a indiqué que l'opération de retrait des aides financières dans le monde rural se déroule dans de bonnes conditions, grâce à l'encadrement quotidien des autorités locales, notant que l'agence reçoit entre 70 et 100 bénéficiaires par jour.
Cette initiative a été saluée par les bénéficiaires qui ont remercié les autorités publiques soucieuses de soutenir les personnes touchées par les répercussions de la pandémie du coronavirus, que ce soit en milieu urbain ou rural.
Dans ce sens, Amina Amghar, veuve et mère de trois enfants, a exprimé ses remerciements et sa gratitude à S.M le Roi Mohammed VI, mettant en avant le soutien et l'assistance fournis par les autorités locales et les agences bancaires et de transfert de fonds, qui veillent au bon déroulement de cette opération dans le respect des mesures de prévention et de sécurité.

Jeudi 23 Avril 2020

Lu 996 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.