Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Laâyoune remporte le troisième prix de l'OVA de la catégorie verdissement de la ville




La ville marocaine de Laâyoune, a remporté le troisième prix de la catégorie "verdoiement de la ville", attribué par l’Organisation des villes arabes (OVA) lors de sa treizième session, mardi soir à Doha.
Le premier prix de cette catégorie est revenu à Madinat Al Jubayl Asinaiya (Jubail Industrial City, Arabie Saoudite) suivie de la ville qatarie d’Al Shamal.
Dans la catégorie "Projet architectural", le premier prix a été partagé entre la capitale qatarie Doha pour son projet "Al Hazm" et la ville de Médine en Arabie Saoudite pour son centre civilisationnel et le quartier culturel. Le 2ème prix n’a pas été attribué, alors que la ville palestinienne d’Al Khalil a occupé la troisième place avec le projet caritatif de logement "Ville du Roi Abdallah Ben Abdelaziz".
Pour ce qui est du "prix du patrimoine architectural", la première place est revenue ex aequo aux projets de réhabilitation de la zone de l’ancienne médina de Ramallah (Palestine) et de restauration du village de "Rijal Almae" dans la région d’Asir en Arabie Saoudite, alors que la deuxième place est partagée entre les villes qatarie d’Al Wakrah (projet de restauration de la forteresse) et saoudienne d’Al Hassa (projet de mise à niveau du marché Kayssaria à Al Hafhouf).
Le troisième prix de cette catégorie est revenu au projet de réhabilitation de la grande mosquée et du minaret de Malouiya à Samarra, en Irak.
S’agissant du prix de "l’architecte", dont la première place n’a pas été décernée, l’ingénieur palestinien Ghassan Jouda Douiek s’est vu attribuer le deuxième prix, tandis que la troisième distinction a été partagée entre le Saoudien Hussein Imran Al Haraz et l’Egyptien Yahia Hassan Waziri.
Pour ce qui est du "prix de l’embellissement de la ville", la ville de Dhofar au Sultanat d’Oman a remporté la première place, suivie de Ramallah (Palestine) et Al Rayyan (Qatar).
Les lauréats des différents prix ont été dévoilés, mardi soir à Doha, lors d’une conférence tenue par le jury qui a précisé avoir reçu la candidature d’une cinquantaine de villes et personnalités arabes, notant qu’aucune candidature n’a été présentée dans la catégorie "Expert en embellissement de la ville".
L’Organisation des villes arabes, dont le siège se trouve à Koweït, est une organisation non gouvernementale régionale qui vise, entre autres, à contribuer à la préservation de l’identité des villes arabes et au développement des institutions municipales et locales.
A rappeler que l’institution des prix de l’OVA a été créé en 1983 sur décision de la septième assemblée générale de l’organisation en vue de contribuer à la préservation de l’identité des villes arabes et islamiques et des monuments historiques, tout en encourageant l’innovation dans le domaine de l’architecture arabo-musulmane, outre la protection et l’amélioration de l’environnement au sein des villes arabes.

Libé
Vendredi 3 Mars 2017

Lu 603 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés