Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La troisième édition du Festival de la culture soufie inaugurée aujourd’hui : Fès, terre d’accueil du soufisme




La troisième édition du Festival de la culture soufie inaugurée aujourd’hui : Fès, terre d’accueil du soufisme
Une table ronde sur le thème « Une âme pour la mondialisation » et un concert de « Samaa d’Orient et d’Occident » avec Omar Sermini et Saad Tamsamani (Maroc –Syrie). C’est sur ces deux manifestations que s’ouvre aujourd’hui, samedi 18, la troisième édition du Festival de Fès de la culture soufie.
Jusqu’au 25 de ce mois, la capitale spirituelle devient la capitale mondiale du soufisme avec au programme, cette année, un voyage à travers le temps et les cultures du soufisme. A la (re)découverte d’un patrimoine d’une extraordinaire richesse culturelle et artistique.
Face à un public de plus en plus concerné/intéressé par des questions spirituelles et aux défis qu’impose le monde d’aujourd’hui, le Festival propose diverses activités comprenant outre des tables rondes, des conférences, ateliers et débats qu’animeront spécialistes du soufisme, politiques, écrivains, chercheurs, universitaires et nombreux autres invités attendus à Fès. Dont la perspective d’établir un pont entre valeurs spirituelles et société ou plus largement, entre valeurs spirituelles et mondialisation.
Une semaine durant, les participants examineront plusieurs thématiques mettant en lumière le soufisme et permettant de mieux comprendre cette culture qu’ils tenteront de confronter aux défis actuels, à savoirs l’écologie, démocratie et développement solidaire. Ils porteront aussi leurs réflexions sur la façon dont il serait envisageable d’insuffler « une âme à la mondialisation ». Une préoccupation très actuelle.
«Le Festival cherche ainsi à réaliser d’une façon certes modeste, et à ce titre surtout illustrative, un paradigme essentiel pour la survie de notre humanité et une orientation vers un développement qualitatif et solidaire», confiait Faouzi Skali, président du Festival et du Forum, lors d’une rencontre avec la presse tenue à Rabat.
«Chaque jour nous permettra de découvrir un pays en particulier, ses pratiques spirituelles, les maîtres qui l’ont habité, les paroles qui l’ont nourri, les arts et la culture qui en expriment l’essence profonde », avait-il précisé.
Des ensembles et artistes de différents horizons prennent aussi part à ce rendez-vous dont  les prestations intéressent le public en quête de spiritualité et raffermira le lien entre spiritualité et  musique.
Le Festival de Fès de la culture soufie fut crée en 2005 pour objectifs de faire connaître le soufisme et offrir au public une culture d’une grande et extraordinaire richesse artistique, intellectuelle et spirituelle, faire connaître à l’international une image positive de l’islam et la richesse artistique qu’a inspirée le soufisme à travers la peinture, calligraphie, chants, musique, films d’auteur, livres et expositions.
Le Festival entend aussi offrir « une plate-forme d’expression aux artistes marocains et internationaux qui se sont engagés dans une démarche spirituelle de manière à enrichir la créativité artistique et intellectuelle, prospecter des arts et des projets culturels et sociaux nouveaux qui œuvrent pour le dialogue interculturel, le développement humain et civilisationnel », souligne-t-on à l’Association du Festival de Fès de la culture soufie, organisatrice de cet événement.
Parmi les nombreuses personnalités attendues à cette rencontre, sont cités : Assia Alaoui, Benjamin Barber, Dominique Voynet, Driss Al Yazami, Edgar Morin, Katherine Marshall, Marie Arena (ministre Belge des grandes villes), Mohammed Berrada, Nouzha Skalli ou Pascal Boniface.

Programme du week-end :
Samedi 18 avril 2009
21H-23h: Concerts avec Mohammed Tarwat, Saad Tamsamani et Omar Sermini (Maroc/Egypte/Syrie)
Samaa d’Orient et d’Occident
Dimanche 19 avril 2009
16H -17h: Concert de Kora et chants tidjanes, Daouda Dieye
Suivi d’une conférence sur la culture spirituelle de l’Afrique  par :
Aoua Bocar Ly-Tall (sociologue et environnementaliste- Sénégal)
Salamatou Sow (enseignant chercheur à l'Université de Niamey)
21H-23h: Concert: Abd AL Malik (chanteur d’origine congolaise, France)


ALAIN BOUITHY
Samedi 18 Avril 2009

Lu 343 fois

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés