Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La stratégie de lutte contre le cancer passe par la surveillance, la planification et la recherche

Un symposium de deux jours à Marrakech, ayant pour objectif de faire l'état des lieux de tout ce qui a été réalisé et mis en œuvre




 Malgré les résultats satisfaisants obtenus, la surveillance, la planification et la recherche dans la stratégie de lutte contre le cancer doivent rester une priorité, a affirmé mardi, à Marrakech, le président de l'Ordre national des médecins, Dr. Houcine Maaouni.
Intervenant à l'ouverture d'un Symposium organisé par la Fondation Lalla Salma-prévention et traitement des cancers, sous le thème "Cancer du sein au Maroc: une approche globale", Dr. Maaouni a exhorté les organismes gestionnaires et l'Agence nationale de l'assurance maladie (ANAM) à redoubler leurs efforts pour une meilleure prise en charge de tous les patients souffrant de ces pathologies.
Le président de l'Ordre national des médecins a rendu à cette occasion hommage à l'ensemble des intervenants pour leur implication dans cet effort de lutte contre "cette redoutable maladie".
Dr. Maaouni a mis en relief le plan ambitieux de prévention et de contrôle du cancer, élaboré par le Maroc, se félicitant de la tenue de ce rassemblement scientifique, qui dénote que le cancer est devenu une priorité publique.
"SAR la Princesse Lalla Salma n'a ménagé aucun effort pour la réussite de la stratégie nationale de lutte contre le cancer", a-t-il ajouté, félicitant l'équipe de la Fondation ainsi que la société civile, la presse écrite et audiovisuelle pour tous leurs efforts soutenus et leur investissement sans faille pour faire face à "cette terrible maladie".
Ce symposium de deux jours a pour objectif de faire l'état des lieux de tout ce qui a été réalisé et mis en œuvre dans le contrôle du cancer du sein à travers les différents axes du plan, de la prévention, détection jusqu'au suivi après traitement.
La Fondation Lalla Salma-prévention et traitement des cancers a voulu réunir tous les acteurs de la lutte contre le cancer du sein (corps médical, infirmiers, physiciens et techniciens, gestionnaires, experts, communicants, société civile) afin de mettre en valeur les points forts et d'estimer les insuffisances pour adopter une stratégie nationale plus efficace.
Ainsi les participants auront une vue globale de cette prise en charge au Maroc, avec la possibilité de comparer avec ce qui se fait dans le monde.
L'innovation dans la prise en charge des patients (médicale, psychologique et sociale) sera un élément essentiel à favoriser afin de réfléchir ensemble aux recommandations pour le prochain plan cancer marocain.
Les participants à cette rencontre d'envergure débattront, deux jours durant, de thématiques se rapportant à "L'épidémiologie, prévention et communication", "Détection précoce du cancer du sein", "Prise en charge du cancer du sein au Maroc", "Recherche sur le cancer du sein", "La société civile et le cancer du sein".

Jeudi 23 Novembre 2017

Lu 858 fois


1.Posté par khorsi le 23/11/2017 08:37
Juste pour dire que la CNOPS appuie la Fondation Lalla Salma depuis 2008 dans ses actions de sensibilisation et de communication sur le cancer

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés