Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La situation de la trésorerie jugée “ normale ” par 82% des industriels au troisième trimestre


Libé
Jeudi 4 Novembre 2021

La situation de la trésorerie aurait été jugée "normale" par 82% des industriels et "difficile" par 17% d’entre eux au troisième trimestre 2021, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Par branche, elle aurait été qualifiée de "normale" par la majorité des entreprises de l'"agroalimentaire", précise la Banque centrale qui vient de publier les résultats trimestriels de l'enquête de conjoncture.

En revanche, dans la "chimie et parachimie", la situation de la trésorerie aurait été "normale" selon 85% des entreprises et "difficile" selon 15%, ajoute la même source, notant que ces proportions sont respectivement de 82% et de 18% dans la "mécanique et métallurgie", de 70% et de 30% dans le "textile et cuir" et de 27% et 66% dans l'"électrique et électronique".

Par ailleurs, BAM fait savoir qu'au T3-2021, l’accès au financement bancaire a été jugé "normal" par 89% des entreprises et "difficile" par 11%., rapporte la MAP .

Par branche, il a été qualifié de "normal" par la quasi-totalité des entreprises de l'"électrique et électronique", de l'"agro-alimentaire" et de la "chimie et parachimie". Dans la "mécanique et métallurgie", il a été jugé "normal" selon 76% des industriels et "difficile" selon 24%. Ces proportions sont respectivement de 63% et 34% dans le "textile et cuir". Le coût du crédit aurait été, quant à lui, en stagnation dans toutes les branches d’activité à l’exception du "textile et cuir" où 80% des industriels indiquent une stagnation du coût du crédit et 19% une hausse.

S'agissant des dépenses d’investissement, elles auraient connu, au T3-2021, une stagnation selon 45% des industriels et une hausse selon 38%. Ces proportions sont respectivement de 36% et de 53% dans l'"agroalimentaire" et de 21% et 56% dans la "chimie et parachimie".

En revanche, 77% des entreprises de la "mécanique et métallurgie" indiquent une stagnation et 19% une baisse. Dans l'"électrique et électronique" et dans le "textile et cuir", les entreprises déclarent une stagnation des dépenses d’investissement.

Pour le prochain trimestre, 45% des industriels anticipent une hausse des dépenses d’investissement, 33% une stagnation et 22% une baisse, indique BAM.



Lu 614 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Janvier 2022 - 19:45 Fort recul des importations des céréales

Lundi 24 Janvier 2022 - 18:48 Le dirham quasi-stable face à l'euro

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS