Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La sensibilisation à la santé mentale au menu d'une rencontre à Rabat




La sensibilisation à la santé mentale au menu d'une rencontre à Rabat
Les moyens de promouvoir la sensibilisation à la santé mentale ont été au menu d'une rencontre organisée, samedi à Rabat, à l'initiative de l'ambassade du Danemark à l'occasion de la Journée mondiale de la santé mentale.
"La santé mentale a une importance cruciale dans le quotidien des gens, car être bien mentalement, c'est être de bonne humeur, satisfait de la vie, et capable d'accomplir les tâches de tous les jours", a souligné l’ambassadeur danois Nikolaj Harris devant l'assistance.
Il a indiqué qu'au Danemark, on compte 2.400 cas de décès annuels de plus parmi les personnes souffrant de maladies mentales par rapport aux personnes ne présentant pas une mauvaise santé mentale.
Le pays européen dispose, selon lui, d'un cadre juridique régissant la santé mentale et psychique, en particulier la loi relative à la préservation de la santé mentale des jeunes et la loi relative à l'environnement du travail.
Quelque 15% des Danois âgés de moins de 18 ans ont eu droit à au moins une consultation médicale en matière de santé mentale, sachant que les femmes de la tranche d'âge 16-24 ans sont les plus exposées à ce genre de maladies, en plus des personnes au chômage et des personnes âgées.
Au cours de cette rencontre, Henrik Agerbæk-Larsen, directeur Afrique et Moyen-Orient d'un groupe pharmaceutique mondial spécialisé dans les maladies cérébrales, a présenté un exposé sur les activités de la société dans ce domaine en rejoignant le mouvement international de la Journée mondiale de la santé mentale.
On estime à 700 millions les personnes vivant avec des maladies cérébrales et beaucoup d’entre elles souffrent de traitements inadéquats, de discriminations, d'un nombre réduit de jours de travail, de retraites anticipées et d'autres conséquences inutiles.
M. Agerbæk-Larsen a fait observer que malheureusement 50% des personnes atteintes de maladies cérébrales ne reçoivent pas de traitements appropriés, notant que le groupe "a un rôle à jouer pour améliorer la santé mentale".
D'après l'Organisation mondiale de la santé (OMS), cette Journée célébrée le 10 octobre offre l'opportunité de sensibiliser aux questions de la santé mentale et de travailler sans relâche pour rétablir la santé cérébrale.
Cette année, l'accent est mis sur le suicide sachant qu'une personne se donne la mort chaque 40 secondes dans le monde, d'après les données de la Fédération mondiale pour la santé mentale.

Divers

Campagne
 médicale


Quelque 800 personnes ont bénéficié, samedi, des prestations d’une campagne médicale menée au Centre social Dar Elkheir de Tit Mellil, dans la commune de Sidi Hajjaj (Casablanca). La caravane multidisciplinaire, organisée en partenariat entre la délégation provinciale de la santé de Médiouna et l’Association Derb Ghellaf pour le développement, répond au souci de faire bénéficier les pensionnaires de cet établissement du droit à la santé et d’accès à des services de qualité, apprend-on auprès des promoteurs de cette action.
Outre l'unité mobile de dépistage de la tuberculose, la déléguée provinciale Fatiha Bernas a fait part de la participation à cette campagne de médecins de différentes spécialités, notamment la cardiologie, la rhumatologie, l’ORL, la gynécologie et la médecine générale. La caravane, placée sous l’égide de la wilaya de la région de Casablanca-Settat et la province de Médiouna, a mobilisé un staff médical et paramédical d’une trentaine de membres, en plus des éléments du Croissant-Rouge marocain, a-t-elle ajouté.
Le président de l’Association Derb Ghellaf, Ahmed Sansar, a souligné qu’à travers cette action, les promoteurs ont voulu démontrer l’intérêt qu’ils portent aux pensionnaires du Centre social de Tit Mellil, particulièrement en matière d’accès aux soins.

Drogue 

Les services de la préfecture de police de Fès ont arrêté, samedi matin sur la base d'informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), trois individus, âgés entre 25 ans et 47 ans, en possession de plus de 2 tonnes et 280kg de chira. Les trois suspects ont été arrêtés à bord d’un véhicule léger à l'entrée de Fès, a indiqué un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale, ajoutant que l’un des mis en cause a opposé une résistance farouche avec un fusil de chasse, qu'il a utilisé pour tirer quatre coups de feu sur les policiers.
Face à cette situation, les policiers ont été contraints de faire usage de leurs armes de service, tirant six balles, dont l’une a touché un des mis en cause au niveau des membres inférieurs, avant d’arrêter tous les suspects et saisir le fusil et deux balles, précise le communiqué. La fouille du véhicule a permis de saisir 2 tonnes et 280 kg de chira, ainsi que 2 kg de kif, plusieurs doses de cocaïne, ainsi qu'une somme d’argent de 8.390 DH, des téléphones portables, et des plaques d’immatriculation étrangères.

Libé
Lundi 14 Octobre 2019

Lu 1471 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com