Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La rénovation urbaine en quête de stratégie

Tenue à Dakhla de La 5ème consultation régionale sur la réhabilitation des bâtiments menaçant ruine




La 5ème consultation régionale sur l’étude relative à la Stratégie d’intervention de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine et la réhabilitation des bâtiments menaçant ruine (ANRUR) à l’horizon 2030 s'est tenue mercredi à Dakhla, après celles ayant eu lieu dans les régions de Fès-Meknès, Casablanca-Settat, Guelmim-Oued Noun et Béni Mellal-Khénifra.
Tenue sous le thème: "Rénovation urbaine et réhabilitation des bâtiments menaçant ruine: vers une stratégie concertée", cette rencontre s’assigne pour objectifs de présenter les missions de l’ANRUR et son cadre juridique et de mettre en exergue les objectifs de sa stratégie d’intervention ainsi que la méthodologie adoptée par le bureau d’études pour la réalisation de ces objectifs.
Cette consultation ambitionne également de présenter la loi n° 94-12 relative aux bâtiments menaçant ruine et à l’organisation des opérations de rénovation urbaine et de son décret d’application, et de mettre en avant son apport en matière d’interventions sur les constructions menaçant ruine et la rénovation urbaine, outre la définition des responsabilités des différents intervenants.
A cette occasion, le wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province d’Oued Eddahab, Lamine Benomar, a indiqué que les politiques publiques ont mené plusieurs interventions et mis en œuvre une série de programmes visant à protéger le tissu urbain ancien ayant subi des dysfonctionnements, notant que ces mesures ont été couronnées par la promulgation de la loi n°94-12 relative aux bâtiments menaçant ruine et à l'organisation des opérations de rénovation urbaine, pour combler le vide juridique et fixer les responsabilités des différents intervenants.
En vue d’assurer la mise en œuvre des attributions conférées à l’agence, cette institution a entamé une étude portant sur la stratégie de son intervention, et ce à travers trois phases, à savoir: le diagnostic de la situation actuelle, les orientations stratégiques des intervention à l’horizon de 2030 et le plan d’action et la feuille de route, le mode de gouvernance et les mécanismes de suivi et d’évaluation, a souligné M. Benomar.
Dans ce sillage, il a émis le voeu de voir l’ANRUR placer la région de Dakhla-Oued Eddahab au centre de cette stratégie et lui accorder une attention particulière, partant du fait de l’importance du tissu urbanistique menaçant ruine dans la région et du nombre des bâtiments faisant l'objet d’interventions, notant que cela pourrait produire une expérience pilote pouvant être dupliquée dans d'autres régions.
Pour sa part, la directrice de l’ANRUR, Zahra Sahi, a indiqué que cette consultation vise à assurer une implication forte des différents acteurs locaux dans l’élaboration des grands contours de cette stratégie et à définir leurs besoins et leurs attentes, en vue de faire l’état des lieux des bâtiments menaçant ruine dans la région de Dakhla-Oued Eddahab.
Mme Sahi a également souligné que cette région jouit d’une position géographique de choix et jouit de riches atouts économiques notant "qu’en tant qu'acteur clé au niveau local, l'ANRUR est appelée à "mettre en exécution le chantier de la régionalisation avancée comme choix indispensable pour mettre en œuvre les dispositions de la Constitution du Royaume".
De son côté, le premier vice-président du Conseil régional, Mohamed Laghdaf Ahl Baba, a souligné que la région ne souffre pas beaucoup du phénomène des bâtiments menaçant ruine à l’exception d’un certains nombre de tissus urbanistiques bâtis lors de la période coloniale, étant donné que Dakhla n’a connu un développement urbanistique que dès son retour à la mère patrie en 1979.
Cette journée de concertation, a-t-il poursuivi, est l’occasion aussi de mettre en lumière la loi n°94-12 et les contraintes liées à son application et de s’informer des autres expériences menées dans les différentes régions pour mieux gérer ce phénomène le cas échéant.
De son côté, le directeur régional de l’habitat et de la politique de la ville, Mohamed El Allam a fait observer que la région de Dakhla-Oued Eddahab n’est pas beaucoup confrontée à la problématique liée aux bâtiments menaçant ruine, précisant que le ministère a alloué un montant global de 39 MDH dans le cadre du programme de mise à niveau urbain relatif aux bâtiments menaçant ruine, dans l’optique de mettre fin à ce type d'habitations.
Les participants à cette rencontre ont appelé à créer de toute urgente une commission chargée de recenser les bâtiments menaçant ruine et à trouver une solution idoine pour le relogement des populations vulnérables, tout en leur assurant l’accompagnement social nécessaire favorisant ainsi la réussite des interventions de l’ANRUR.
Les panélistes ont, en outre, jugé nécessaire que l’ANRUR intervienne dans les établissements scolaires menaçant ruine, plaidant pour la mise en place d'une démarche anticipative pour la réhabilitation du tissu urbanistique qui constitue un patrimoine national important.
L’Agence nationale pour la rénovation urbaine et la réhabilitation des bâtiments menaçant ruine est un établissement public chargé de l’élaboration et l’étude des stratégies et programmes urbanistiques et des projets relatifs à la rénovation urbaine et la réhabilitation des tissus anciens et des bâtiments menaçant ruine.

Vendredi 13 Septembre 2019

Lu 1892 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com