Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La réhabilitation de l'action associative et bénévole en débat à Rabat




Des acteurs associatifs ont insisté, vendredi à Rabat, sur le besoin pressant de réhabiliter l'action associative et bénévole en tant que leviers pour la socialisation et la consécration des principes de participation et de citoyenneté positive.
Lors d'une conférence initiée par le Cercle de fidélité à la mémoire de feu Mohamed El Hihi en partenariat avec le ministère de la Jeunesse et des Sports sur le thème "Le travail associatif au Maroc: enjeux et défis", les intervenants ont mis l'accent sur l'évolution significative de l'action associative, une dynamique qui devrait constituer une force-motrice pour promouvoir et donner au volontariat la place qu'il mérite.
Ils ont aussi mis en avant, lors de cette conférence à laquelle ont pris part des experts et des professeurs, le rôle de l'école et de l'université dans l'ancrage des valeurs du volontariat sur les plans académique et pratique, soulignant l'importance du volontariat en tant que composante du développement durable qui nécessite l'implication des autorités publiques et locales et de la société civile.
Les intervenants ont également débattu des défis auxquels fait face l'action associative au Maroc, lesquels se rapportent notamment à l'absence d'un cadre juridique instaurant une définition précise du volontariat et faisant distinction entre l'action bénévole spontanée et celle contractuelle. Le manque du réseautage associatif et l'absence de partenariats au sein de la société civile dans les domaines de la gestion et de l'animation des espaces sociaux ont été également évoqués dans ce contexte.
Ils ont, à cet égard, appelé à la nécessité de consolider le cadre juridique en lien avec la société civile, de considérer la loi sur le bénévolat en tant que levier du projet sociétal et de mettre en place des politiques gouvernementales qui encouragent la diffusion de la culture du volontariat, soulignant l'impératif de reconnaître le bénévole comme acteur de développement et lui garantir ses droits en matière d'assurance, de prise en charge et de sécurité sociale, entre autres.
Les participants ont, en outre, recommandé d'adopter des stratégies intégrées selon une approche participative pour promouvoir l'action associative et de mettre en œuvre les dispositions constitutionnelles relatives à l'action des associations, plaidant en faveur de la préservation de la mémoire du travail associatif à travers la réalisation d'études et de recherches scientifiques.

Mardi 12 Février 2019

Lu 743 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com