Libération






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La location estivale a connu un fort engouement dans les villes balnéaires du nord


Alain Bouithy
Mardi 27 Septembre 2022

La demande de biens immobiliers consacrés a connu une hausse de 94% durant la période mai-août 2022 en comparaison avec la même période de l’année 2021

Sur la période allant de mai à août 2022, « l’offre sur les biens dédiés à la location saisonnière a connu une hausse de 43,1% par rapport à la même période en 2021.

Cette évolution s’est traduite par une augmentation de +46,4% pour les appartements et 23,8% pour les villas, selon les résultats d’une étude de marché réalisée par Mubawab au cours de cette même période.

De cette étude, il ressort que « le prix de la location a été un critère considérable durant cette période estivale et la région du nord est celle qui a connu la plus forte hausse », a constaté la plateforme spécialisée de l’immobilier.

Dans le détail, et pour une nuitée en appartement, « il faut compter, en moyenne, 500 DHS à Martil, 300 DHS à Chefchaouen, 500 DHS à Al Hoceima et 700 DHS à Tétouan », a indiqué le site leader de l’immobilier au Maroc.

En comparaison avec l’année précédente, ces évolutions correspondent respectivement à +67%, +50%, +25% et +75%, a précisé Mubawab dans un communiqué publié récemment. Selon la même source,« pour la location d’une villa, le prix moyen est de 3.700 DHS/nuitée à Tanger, 4.000 DHS/nuitée à M’diq, 3.600 DHS/nuitée à Cabo Negro et 3.100 DHS/nuitée à Martil», peut-on lire.

Concernant une nuitée en appartement dans la ville de Marrakech, la plateforme note que le prix moyen est resté stable (en moyenne 600 DHS), tandis qu’il faut compter pour les villas, en moyenne, 2.800 DHS/nuitée, soit +5,6%.

Des observations issues de l’étude de Mubawab, il ressort également que le prix moyen par nuitée pour la location d’un appartement est de 400 DHS à Essaouira, soit +33% par rapport à l’année dernière. Les résultats de l’étude montrent qu’il faut compter pour les villas, en moyenne, 2.000 DHS/nuitée. Ce qui correspondant à une augmentation de +14%.

Au cours de la même période, les données recueillies par le site spécialisé revèlent que des villes comme Casablanca (600 DHS), El Jadida (400 DHS), Bouznika (700 DHS) ou encore Skhirat (600 DHS) ont gardé la même tendance sur les prix d’appartements que l’année précédente.

A noter que les baisses les plus importantes en termes de prix moyen par nuitée d’appartements ont été enregistrées dans les villes de Fès(300 DHS), Meknès(400 DHS) et Ifrane (400 DHS). Selon les analystes de la plateforme Mubawab, les baisses observées au niveau des trois villes ont été respectivement de -25%, -20% et - 20%.

En ce qui concerne la demande de biens immobiliers consacrés à la location estivale, il ressort de l’étude qu’elle a également connu une forte hausse de 94% durant la période mai-août 2022 en comparaison avec la même période de l’année 2021. D’après Mubawab, cette évolution s’est traduite par une augmentation de +104% pour les appartements et +18% pour les villas.

Autre enseignement de l’étude, c’est que « l’engouement des familles marocaines, des MRE et des touristes internationaux a créé une dynamique, particulièrement dans les villes balnéaires du nord et les villes de Marrakech, Essaouira, Casablanca », a constaté la plateforme.

S’agissant des appartements, le site immobilier précise que « cette hausse de demande a été observée principalement au niveau des villes du nord : Tanger, Martil, Assilah, M’diq et Saïdia avec +115%, Marrakech avec+95% et Essaouira avec +204% ».

Analysant l’évolution au niveau des villas, la plateforme indique que la hausse a été observée à Tanger (+58%), Essaouira (+66%), Agadir (+47%) et Bouznika (+230%). Il est important de préciser que les observations sur le bilan location estivale 2022 correspondent à des logements destinés exclusivement à la location courte durée, annoncés sur le portail entre mai 2022 et août 2022, comme l’a relevé Mubawab dans son communiqué ajoutant que les riads et les maisons traditionnelles sont ainsi exclus.

Quant aux prix moyens, la plateforme explique qu’ils sont calculés par zone géographique, dans l’ensemble et pour chacun des segments retenus pour les villas et les appartements, sur la base des annonces de location de vacances publiées sur le site.

Alain Bouithy


Lu 1504 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS