Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La gestion et la valorisation des déchets ménagers confiée à l'Etablissement de coopération intercommunale du Grand Marrakech




Le Conseil communal de Marrakech a confié la mission de la gestion, l’enfouissement et la valorisation des déchets ménagers et assimilés à l’Etablissement de coopération intercommunale "Grand Marrakech". Cette décision s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des prérogatives de cet établissement, dont le conseil a élu récemment ses organes dirigeants, indique un communiqué de la commune urbaine de Marrakech.
La cérémonie de passation des pouvoirs entre le Conseil communal de Marrakech et l'Etablissement de coopération intercommunale du Grand Marrakech s’est déroulée jeudi, en présence notamment du président du Conseil communal, Mohamed Larbi Belcaid, du  président du Conseil de cet établissement, Abderrazak Ahlouch, du directeur régional de l’environnement à Marrakech, des représentants de la wilaya de la région de Marrakech-Safi, du chef de la division des collectivités locales, du chef de la division des finances locales, du représentant du service de l’environnement et du représentant du trésorier communal de Marrakech. Afin de faciliter la tâche à cet établissement, la commune urbaine de Marrakech a mis à sa disposition, pour une année renouvelable, les ressources humaines nécessaires ainsi qu’un siège provisoire situé à l’annexe du Conseil communal, a fait savoir la même source.
L’Etablissement de coopération intercommunale du Grand Marrakech, composé de l’ensemble des communes territoriales de la préfecture de Marrakech, représente un cadre juridique de coopération entre les communes. Il vise à exploiter et rationaliser les dépenses à travers le partage des mécanismes et des techniques dans le domaine du traitement et de la valorisation des déchets ménagers et assimilés. Inauguré en janvier 2019, le Centre d’enfouissement et de valorisation (CEV) des déchets ménagers et assimilés de Marrakech a été réalisé, conformément aux normes environnementales, avec l’appui financier du Secrétariat d’Etat chargé du développement durable (SEDD) avec un investissement de 131 millions de dirhams (MDH), dont 60 MDH pour l'achèvement de la première phase du CEV, et 30 MDH pour l’unité de tri.
Situé au niveau de la région d’El Mnabha à 35 kilomètres au nord de Marrakech, le CEV de Marrakech s’étale sur une superficie d’environ 182 hectares. Ce centre recevra quotidiennement 900 tonnes de déchets pendant plus de 20 ans d'exploitation et environ 70 tonnes de déchets ménagers des collectivités territoriales limitrophes et ce dans le cadre de la convention sur l'exploitation conjointe du CEV en plus des déchets d’institutions privées.

Libé
Lundi 6 Janvier 2020

Lu 1456 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif