Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La gastronomie pakistanaise honorée au Maroc

Un Festival culinaire organisé à Skhirat




L’ambassade du Pakistan au Maroc a organisé du 27 au 29 octobre 2016 un Festival culinaire et gastronomique à Skhirat.
Les visiteurs ont pu « déguster, savourer, apprécier et découvrir des plats à base de produits authentiques du Pakistan, pays riche d'une belle civilisation et d'une longue histoire », a déclaré le directeur général du palace qui a abrité cet événement, Didier Escartin.
« C’est une excellente occasion pour découvrir non seulement la gastronomie pakistanaise mais aussi la culture de ce pays, dont l’art culinaire est influencé par les traditions turque, arabe et persane, d’où la richesse de ses ingrédients, ses épices et ses aromates », a-t-il souligné.
La gastronomie pakistanaise, reconnue au niveau international, est dotée de nombre de spécialités culinaires inspirées des cultures musulmane et moghole, en l’occurrence le biryani, le sag ghost et le halvas, a-t-il précisé, notant que la cuisine locale est très proche de l'art culinaire indien avec des saveurs très épicées et des arômes assez relevés.
Organisé pour la première fois au Maroc, ce festival invite ses visiteurs à découvrir 3 diners buffet orchestrés par deux chefs talentueux spécialement venus du Pakistan,  en l’occurence Qamar Ul-Isla et Muhammad Hanif.
Cet événement vise à faire découvrir la culture et l'art culinaire pakistanais aux Marocains à travers des buffets qui répliquent la manière dont sont servis généralement les mets à base d'agneau, de poulet et de riz lors des fêtes familiales et mariages au Pakistan.
Pour sa part, l’ambassadeur du Pakistan à Rabat, Nadir Chaudhri, a affirmé que ce festival a pour but de mettre en exergue la richesse de la culture pakistanaise surtout en ce qui concerne l’art culinaire, soulignant que le Maroc et le Pakistan ont des points communs surtout la religion et la culture, et partant, ils doivent renforcer leurs relations notamment sur le plan économique.
Il convient de préciser que l’art culinaire pakistanais est un mélange de la culture indo-aryenne et des traditions culinaires musulmanes. Les premières civilisations étaient les Mohenjo-Daro et les civilisations harappéennes au Pakistan. Aux alentours de 3000 avant notre ère, le sésame, l'aubergine et le bétail à bosse étaient cultivés dans la vallée de l'Indus, et les épices comme le curcuma, la cardamome, le poivre noir et la moutarde étaient récoltées dans la région en même temps. Depuis presque un millier d'années, le blé et le riz ont formé l'aliment de base dans la vallée de l'Indus.
L’arrivé de l’islam dans ce pays asiatique a fortement influencé la cuisine locale pakistanaise.

H.T
Vendredi 4 Novembre 2016

Lu 815 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés