Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La filiale de Maroc-Telecom peaufine ses prestations au Burkina Faso

L’ONATEL-SA scelle un nouveau partenariat avec la Société nationale burkinabé d’électricité




La filiale de Maroc-Telecom peaufine ses prestations au Burkina Faso
L’opérateur historique de téléphonie au Burkina Faso, ONATEL-SA (Office national des télécommunications), filiale du Groupe Maroc-Telecom, vient de sceller un nouveau partenariat avec la Société nationale burkinabé d’électricité (SONABEL) susceptible de révolutionner le système d’achat de crédit et de paiement des factures d’électricité.
Ce partenariat a été officialisé, vendredi à Ouagadougou, en vertu duquel les abonnés de l’opérateur de téléphonie peuvent désormais s’acquitter de leurs factures d’électricité et se procurer des unités prépayées (cash-power) via MOBICASH, le mobile money de ONATEL-SA, rapporte la MAP.
A l’issue de la cérémonie de signature de cette convention par le directeur général de la SONABEL, François de Salles Ouédraogo, et le directeur général d’ONATEL-Burkina, Mohamed Naïmi, ce dernier a exprimé sa grande satisfaction de voir ce partenariat aboutir et se concrétiser dans de meilleures conditions.
"MOBICASH œuvre au quotidien et constamment à l’amélioration des conditions de vie des Burkinabés à travers la fiabilité, la sécurité et la rapidité", a-t-il affirmé.
De son côté, M. de Salles Ouédraogo a rappelé que son établissement s’est engagée dans une dynamique de modernisation de la gestion clientèle, précisant qu’il s’agit de l’introduction de nouveaux modes de règlement des factures d’électricité, ainsi que l’achat des unités prépayées d’électricité par divers moyens de paiement dans le but de faire épargner aux clients les files d’attente, les longues distances à parcourir et les désagréments de la circulation.
"En fait, il s’agit d’un soulagement pour les clients. Depuis le salon, le bureau, le marché et même en voyage, l’on peut régler sa facture d’électricité et acheter des unités cash-power en un clic de téléphone", a-t-il fait savoir.
Au 31 mars 2018, ONATEL-SA a réalisé un chiffre d’affaires de 41,54 milliards de F CFA, soit plus de 63,3 millions d’euros.
Pour ce qui est du résultat des activités ordinaires, il s’était établi à 13,25 milliards de F CFA, contre 14,05 milliards de F CFA (1 euro équivaut à 656 F CFA) à la même période de l’année 2017.
Opérateur global des télécommunications au Burkina Faso, ONATEL-SA a connu, depuis le 17 avril 2018, une importante modification de la structure de son capital. Pour les actionnaires de référence, cette structure du capital accorde désormais 61% au Groupe Maroc-Telecom et 16% à l’Etat du Burkina Faso.
Par ailleurs, ONATEL-Burkina se réclame leader du marché burkinabé des télécommunications sur l’ensemble des segments d’activités fixes: mobile et Internet.
Ainsi, le nombre des abonnés de l’ONATEL-Burkina s’établit à plus de 7,45 millions de clients actifs au 31 mars 2018 pour un parc commercial de 8,89 millions de clients avec une couverture de 93% de la population de ce pays de l'Afrique de l'Ouest.
En outre, plus de 200.740 agents sont employés directement ou indirectement au sein d’ONATEL qui dispose, par ailleurs, de 1.500 km de fibres optiques sur les 4.500 km prévus en 2019.

Mardi 18 Septembre 2018

Lu 1016 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 L'événementiel en quête de perspectives meilleures