Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La diplomatie partisane de l’USFP au service des intérêts suprêmes de la nation


Libé
Dimanche 31 Décembre 2023

La diplomatie partisane de l’USFP au service des intérêts suprêmes de la nation
«Le Maroc, à travers la génération de la libération et la génération de l'unité, a consenti d'énormes sacrifices pour défendre son intégrité territoriale et déjouer toutes les manœuvres ourdies (et le sont encore) par ses ennemis. D'où, et sur le même chemin que nous avons hérité de nos dirigeants historiques, la participation distinguée et fructueuse de notre parti au dernier Congrès de l'Internationale Socialiste, qui s'est tenu chez le voisin du nord, l'Espagne», a souligné Driss Lachguar lors du Conseil national du parti tenu en janvier 2023. Et de préciser :«Cette participation reflète la conscience de l’USFP quant à l'importance de la diplomatie parallèle, ainsi que la force de sa présence et de ses relations extérieures. Elle reflète également le respect dont jouit l’USFP au sein des organisations partisanes internationales, en particulier celles regroupant la famille social-démocrate».

En ce sens, il faut noter la participation remarquée de la Chabiba ittihadia en 2023 au dernier congrès de l’IUSY tenu au Panama.  Cette participation a été couronnée par l'élection à la Commission de contrôle de l'IUSY de Hind Ksiouer, membre du Conseil national de la Chabiba, qui a obtenu 96 voix. La délégation de la J-USFP a tenu de nombreuses rencontres bilatérales avec diverses organisations amies, à savoir celles du Cap-Vert, de l'Angola, du Burkina Faso, du Mali, du Congo, du Parti socialiste ouvrier espagnol, de la République dominicaine, du Mexique, de la Colombie, du Venezuela, ainsi que d’autres organisations d’Asie.

La participation distinguée de la Chabiba de l’USFP à ce congrès a été également marquée par l’adoption de deux propositions de la J-USFP par les congressistes.

L’USFP et le PPS scellent une alliance

L’année 2023 a été marquée par l’alliance scellée entre l’USFP et le PPS en vue de renforcer leur action militante commune dans tous les espaces, domaines, causes et batailles sociétales. En effet, le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar,  et le secrétaire général du PPS, Nabil Benabdallah, ont signé vendredi 15 décembre 2023 la Déclaration politique conjointe.

Dans ce document, les deux partis ont mis l’accent sur « la nécessité de considérer l'urgence, aujourd'hui, d'insuffler un souffle nouveau et fort à la vie politique, sur la base de la nécessité de l'application pleine et optimale de la Constitution de 2011, afin de réhabiliter l'action politique et partisane, de réconcilier les citoyennes et les citoyens avec les affaires publiques, de restaurer la confiance en l'action politique, institutionnelle et électorale, et de créer les conditions propices à une concurrence loyale, à des élections régulières, saines et exemptes de pratiques de corruption, et de dépasser l'état de stagnation politique, dont les manifestations sont un débat public limité sur les questions sociétales fondamentales et le déclin du rôle des relais sociétaux et à leur tête les partis politiques, avec ce que le vide implique comme risques qui menacent les acquis que notre pays a réalisés en matière de démocratie et de développement».

L’USFP et le PPS ont également exprimé leur détermination commune à prendre l'initiative de renforcer leur action militante commune, dans tous les espaces, domaines, causes et batailles sociétales, tout en laissant cette initiative ouverte à tous les acteurs patriotiques démocratiques, dans le plein respect et le strict attachement à l'éthique et aux valeurs d'action commune, et animés par la même aspiration à renforcer l'action militante institutionnelle et de masse, contribuant ainsi à l'avancement du processus démocratique et de développement de notre pays.

Code de la famille.. une vision moderniste et progressiste

Le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, a présenté, vendredi 24 novembre 2023, le mémorandum du parti à la commission en charge de la révision de la Moudawana, au siège de l’Académie du Royaume du Maroc à Rabat.

Le responsable ittihadi a mis en avant que le projet social-démocrate adopté par le parti a toujours été attaché à la mise de la question féminine au centre de la lutte démocratique pour la réalisation de la justice sociale et du développement global. A cet effet, a-t-il développé, depuis le Congrès extraordinaire de 1975, l’USFP n’a  de cesse de miser sur la participation de la femme à la lutte pour la mutation démocratique tout au long du cheminement politique du parti (…).

Pour le Premier secrétaire, l’expérience du parti concernant la gestion des affaires publiques a permis de développer sa conception politique de manière à placer la question féminine en tête des réformes sociétales essentielles à la faveur de la réalisation du Maroc de la justice, de l’équité et de la dignité.

A cet égard, il a mis en avant que, fidèle à son militantisme partisan assidû, accompagné par l’Organisation féminine ittihadie, et attaché à la préservation des importants acquis qui ont été couronnés par l’adoption du texte constitutionnel avec ses dispositions essentielles, notamment l’article 19 qui stipule l’impératif de réaliser l’égalité entre les hommes et les femmes dans tous les domaines, le 9ème Congrès national de l’USFP en 2012 a mis l’accent sur la nécessité de l’application et l’opérationnalisation démocratique de la Constitution (la création de l’Instance de la parité, la lutte contre toutes les formes de ségrégation, la mise en place de la loi de lutte contre les violences contre les femmes, la révision des lois pénales, civiles et commerciales, la mise en œuvre de la Moudawana) …

«Nous avons confirmé notre position constante quant aux droits de la femme et à son rôle à côté de l’homme sur un même pied d’égalité. Nous n’admettrons pas de recul et nous ne pouvons nous soumettre à de quelconques visions idéologiques contraires à l’orientation de notre pays, stipulant par ailleurs le respect des conventions et traités internationaux consistant à promouvoir le rôle de la femme dans la société et défendant ses droits matériels et moraux», a souligné le dirigeant usfpéiste.

Driss Lachguar : La gestion de la crise de l’enseignement a été déplorable en raison des erreurs commises par le gouvernement

L’USFP a fustigé la gestion calamiteuse du gouvernement de la crise de l’enseignement secoué depuis des mois par un mouvement de protestation sans précédent.

Par ailleurs, et concernant le récent accord sur l'enseignement entre la commission ministérielle tripartite et les syndicats les plus représentatifs, le dirigeant socialiste a tenu à féliciter le gouvernement, les syndicats, ainsi que les enseignants et surtout les parents et tuteurs d'élèves.

«Après deux mois de grève, nos enfants retournent enfin à l'école», a-t-il lancé dans  l’émission «Noqta Ila Satr» (Point à la ligne), diffusée par Al Oula dans la soirée du mardi 26 décembre 2023.

Il a rappelé que «les enfants des régions reculées du Royaume ont toujours fourni un modèle exemplaire, tant dans les écoles nationales que dans les établissements supérieurs à l'étranger, notamment en sciences et en mathématiques».

«Mais cette année, nous ne devrions pas être surpris si les élèves du secteur privé occupent les premières places dans les concours des écoles d'ingénieurs et ceux des facultés de médecine et de pharmacie», a-t-il martelé, avant d’appeler à redoubler d’efforts pour rattraper ce qui a été perdu au cours de ces mois où l'enseignement a été interrompu.

Le leader ittihadi a dans ce sens souligné que «bien que les félicitations au gouvernement soient nécessaires,  sa gestion de crise a été déplorable en raison des erreurs commises. «Le gaspillage du temps d'étude a été considérable et le dialogue doit absolument se faire avec les institutions constitutionnelles: les syndicats et les partis politiques», a-t-il affirmé. Et de conclure : «Aujourd’hui, après la signature de l'accord, tout le monde est tenu de le mettre en œuvre sur le terrain».


Lu 2168 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 23 Février 2024 - 08:47 Femmes et avenir du socialisme

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p