Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La détection précoce du cancer de la prostate augmente les chances de guérison




Les participants à une rencontre sur le cancer de la prostate ont affirmé, lundi à Casablanca, que la détection précoce de cette maladie est le meilleur moyen d’augmenter les chances de guérison et de survie.
Ils ont également relevé, lors de cette rencontre initiée par la société nippone Astellas Pharma, que les progrès réalisés au niveau des traitements permettent désormais de lutter efficacement contre le cancer de la prostate et ce, à travers plusieurs modalités thérapeutiques. C'est une maladie qui est aujourd'hui hautement curable, à condition qu’elle soit détectée tôt, ont-ils estimé, mettant l'accent sur la nécessité de sensibiliser davantage les hommes marocains quant à l'importance d’une détection précoce et la prise de mesures proactives en consultant leur médecin pour un dépistage.
Le président de l'Association marocaine pour la formation et la recherche en oncologie médicale (AMFROM), Hassan Errihani a estimé que le traitement du cancer métastatique résistant à la castration a connu des progrès significatifs au cours des dernières années.
Et d’expliquer que des études récentes montrent que les thérapies hormonales de nouvelle génération, comme l'enzalutamide, sont capables de retarder le besoin en chimiothérapie de 28 mois avec une bonne qualité de vie.
Il a dans ce sillage indiqué que l'enzalutamide, une molécule développée par Astellas, est un ingrédient actif qui cible et bloque la voie de signalisation des récepteurs des androgènes en trois étapes distinctes, freinant ainsi la croissance des cellules prostatiques cancéreuses, ajoutant que les hommes à qui ce nouveau médicament contre le cancer a été prescrit ont pu freiner la progression de leur maladie à hauteur de 68% et ont enregistré une diminution de 23% des risques potentiels de décès des suites du cancer de la prostate.
Pour sa part, le directeur régional des laboratoires Astellas Maghreb, Khaled Djouamai, a indiqué que la chimiothérapie était la seule option de traitement possible pour les patients souffrant de cancer de la prostate métastatique de résistance à la castration, soulignant la disponibilité actuellement d’une toute nouvelle option de traitement pour les patients marocains atteints de cancer de la prostate, mais aussi pour toute la communauté médicale.

Mercredi 29 Novembre 2017

Lu 901 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés