Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La cure de détox, une nouvelle mode qui séduit de plus en plus de Marocains




Influencés par la mondialisation et le mode de vie occidentale, les Marocains commencent à s'intéresser de plus en plus à la cure de désintoxication, ou de "détox", sans pour autant prendre conscience des risques éventuels de cette pratique si elle est conduite sans modération ni consultation.
Sur les radios, les télévisions et les réseaux sociaux, un intérêt particulier est porté aux questions de l’hygiène de vie liées à la nutrition. Les Marocains ont pris désormais conscience des aliments à privilégier ou à bannir, du mode alimentaire à adopter, de la valeur nutritive des aliments, ainsi que des régimes et des recettes détoxifiants.
Pour perdre du poids, brûler des graisses ou simplement se sentir mieux dans sa peau, la cure détox est présentée comme une solution magique permettant de libérer le corps de ses toxines, d’améliorer la santé, de purifier l’organisme et d’éliminer les radicaux libres.
En dépit des avantages vantés par certains, la cure "détox" demeure un sujet qui fait débat et divise les scientifiques à l’échelle internationale entre partisans et détracteurs sur le choix de cette pratique comme alternative, en l'absence de preuves scientifiques crédibles de son efficacité. De même, son impact sur l’organisme peut se révéler parfois préoccupant.
Même si les cures de détox sont de plus en plus populaires au Maroc, les résultats ne sont pas toujours au rendez-vous. Certaines marques ont profité de cette tendance pour vendre tout et n'importe quoi sous l'étiquette "détox", a souligné la nutritionniste Fatima-Zohra Drissi dans une déclaration à la MAP.
La cure détox doit être basée sur un régime équilibré et sain qui favorise la consommation d’aliments naturels et s’éloigne de produits transformés, parce que plus on opte pour des traitements de détox qui contiennent des substances chimiques et plus on met en danger notre santé, a-t-elle affirmé.
Sur le plan scientifique, aucune étude n’a montré que les produits détoxifiants aident le corps à se "détoxifier", ou bien le foie à mieux fonctionner, il faut se méfier de ces produits et opter pour tout ce qui est naturel, a-t-elle averti.
Le principe de la cure de détox repose sur la consommation d’aliments riches en fibres et en eau, notamment les fruits et légumes, a-t-elle affirmé, recommandant de consommer les agrumes vu leur richesse en antioxydants (citron, orange, pamplemousse, petits fruits des champs…) et les aliments riches en chlorophylle, tels les asperges, choux verts, persil, basilic, menthe, thym, avocat, kiwi, etc.
Ce régime doit être accompagné d’un exercice sportif (au moins 30 minutes par jour), de la consommation d’aliments bio, d’herbes aromatiques et de tisanes, de l’adoption d’une bonne hygiène de vie, ainsi que d'accorder à l’organisme le repos, tout en évitant la consommation de certaines substances telles que le sucre raffiné, la graisse saturée, la charcuterie, la viande rouge, le tabac, l’alcool, la caféine, a-t-elle conseillé.
La consommation de repas copieux, le grignotage sauvage, le stress quotidien et la pollution sont tous des facteurs qui perturbent le fonctionnement de notre organisme et poussent les gens à chercher des alternatives pour purifier leur organisme, y compris la détox, a-t-elle soutenu, soulignant qu’avant de suivre un tel régime, il est primordial de consulter un médecin, nutritionniste ou diététicien, pour avoir son avis.
"Les citoyens doivent retenir qu'il n'y a pas une cure standard, chacun est un cas particulier qui a ses propres besoins", a fait savoir la diététicienne, notant que la cure de détox est déconseillée pour des personnes souffrant de certaines maladies, tel le diabète.
Elle a ainsi relevé que la cure ne doit pas être prolongée dans le temps. "Il faut initier le régime par deux jours d'alimentation légère, avant de se lancer dans une cure détox pendant tout un week-end, voire trois jours", notant que la réussite d'une cure est intimement liée à la période choisie.
Sur cette question, elle a appelé à choisir le bon moment et les périodes propices (vacances, congé…), soulignant que la meilleure saison pour faire la détox reste bel et bien le printemps.
Sur les effets secondaires de la cure détox, Mme Drissi estime qu’il n’y a pas vraiment de dangers si les bases d’une alimentation naturelle et équilibrée sont respectés, attirant l’attention sur les régimes hypocaloriques et hyper-protéinés qui peuvent avoir un effet yoyo, qui se traduit par une succession de pertes et de prises de poids pouvant potentiellement être dangereuses, ajoutant que ces régimes peuvent même affecter les reins notamment le processus de filtration.
Enfin, il est nécessaire de souligner que la plupart des Marocains n’ont pas réellement conscience de ce que c’est une vraie cure détox.
Dans notre culture, détoxifier le corps est souvent assimilé aux recettes de grand-mère basées principalement sur les breuvages de plantes médicinales et aromatiques et des tisanes pour soulager certains maux et guérir quelques maladies, (thym, romarin, origan, cumin…). Or, à l’étranger, le concept est un peu différent et très populaire surtout après les fêtes de Noël.
De ce fait, une prise de conscience autour de ce concept s'impose avec acuité. Il ne faut pas se lancer dans ce genre de projet sans bien connaître le sujet ou sans accompagnement.

Vendredi 7 Avril 2017

Lu 920 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés