Libération

Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La crise chamboule profondément l’ activité des entreprises à fin 2020



Plus de 16% des entreprises sont en arrêt définitif ou temporaire et 38% d’entre elles ont réduit leurs effectifs au deuxième semestre de l’année écoulée



La crise provoquée parla pandémie de Covid-19 a eu des répercussions négatives sur l’activité des entreprises au Maroc. Les conséquences ont été telles que plus de 16% d’entre elles étaient en arrêt définitif ou temporaire à fin 2020, selon le Haut-commissariat au plan (HCP). Si 83,7% d’entre elles ont déclaré avoir maintenu leur activité au terme du deuxième semestre 2020, l’institution publique note que 8,1% des entreprises sont toujours en arrêt temporaire, 6% ont dû arrêter temporairement leur activité après une reprise et 2,2% ont déclaré avoir cessé leur activité de manière définitive. D’après les résultats de sa troisième enquête sur l’impact de la crise sanitaire sur les entreprises, par catégorie, la proportion d’entreprises en activité à fin 2020 s’élève à 87,5% pour les grandes entreprises(GE), 89,6% pour les petites et moyennes entreprises (PME) et 81% pour les très petites entreprises (TPE). L’enquête, réalisée auprès d’un échantillon de 3600 entreprises opérant dans les secteurs de l’industrie manufacturière, de la construction, de l’énergie, des mines, de la pêche, du commerce et des services marchands non financiers, montre cependant que la proportion d’entreprises ayant déclaré avoir définitivement arrêté leur activité a atteint près de 2,6% chez les TPE, 1,3% pour les PME et 0,8% parmi les GE. Le Haut-commissariat relève, par ailleurs, que la proportion des grandes entreprises qui sont en arrêt temporaire pendant cette période a atteint 11,7%. L’autre enseignement de cette enquête : plus de la moitié (51%) des entreprises en arrêt temporaire sont âgées de moins de 10 ans, une proportion qui atteint 61% chez les TPE et 43% chez les GE. Soulignons que l’enquête, menée via la collecte assistée par tablette et téléphone du 22 au 30 décembre 2020, révèle aussi que près de 30% des entreprises des branches du transport et entreposage, de l’hébergement et de la restauration sont en arrêt temporaire d’activité. Dans une note synthétisant les résultats de son enquête, le HCP constate, par ailleurs, que «les branches du transport et de l’entreposage, de l’hébergement et restauration et des activités immobilières peinent toujours à reprendre normalement leur activité puisque la proportion des entreprises qui sont en arrêt temporaire a atteint respectivement 31%, 27% et 25%». Selon la même source, la part des entreprises ayant déclaré un arrêt définitif a atteint 10% dans le secteur des industries du textile et du cuir et 7% dans les activités immobilières. Alors que 17% des entreprises sondées n’ont pas enregistré une baisse de leur activité au deuxième semestre de l’année écoulée. Il est important de relever ici que l’analyse de l’évolution des indicateurs relatifs à l’arrêt d’activité des entreprises montre néanmoins un certain redressement de l’activité globale. En effet, comme le souligne le HCP de même source,«le taux d’arrêt temporaire des entreprises a enregistré une baisse 9 mois après le début de la crise sanitaire». L’institution rappelle à ce propos qu’«il était de 54,3% en avril et de 52% en juillet pour atteindre 14,1% en décembre 2020».En parallèle, le taux d’activité a, de son côté, enregistré une évolution positive passant de 43,1% en avril à près de 83,7% en décembre». Qu’à cela ne tienne, en comparaison avec le deuxième semestre de l’année 2019, le HCP fait remarquer que 83% des entreprises ont déclaré avoir subi une baisse de leur activité tandis que 12% ont connu une stabilité de leur niveau d’activité et seulement 5% des entreprises ont enregistré une augmentation durant le deuxième semestre 2020. Par catégorie, il ressort de la même enquête que «84% des TPME ont rapporté une baisse de leur activité durant la même période alors que moins de 5% d’entre elles déclarent que leur activité aurait connu une augmentation», a fait savoir le HCP. A noter également que plus de la moitié des entreprises ayant subi une baisse de leur activité ont évoqué une contraction de 50% et plus au deuxième semestre 2020 par rapport à la même période 2019, selon l’institution qui précise que cette proportion a atteint 59% chez les TPE et 34% pour les GE. Et de souligner, en outre, que la majorité des entreprises de l’hébergement et de restauration enregistrent une baisse de 50% et plus de leur activité. L’analyse de la situation par secteur d’activité fait ressortir que l’hébergement et la restauration continuent toujours de subir les effets de la crise sanitaire, puisque 86,3% des chefs d’entreprise de ces branches font état d’une baisse de 50% et plus par rapport au deuxième semestre 2019. Seules 9% d’entre elles font état d’une diminution de 30% à 49%. Autre constat à prendre au sérieux : «Les baisses d’activités supérieures à 50% restent également importantes dans le secteur de la construction (68,7%), dans les branches des activités immobilières (63.0%) et dans celles de l’industrie du textile et du cuir (58,7%)», souligne l’enquête. Sur le volet des «effectifs employés», un chiffre interpelle : près de 38% des entreprises ont réduit leurs effectifs employés au terme du deuxième semestre de l’année dernière.Il est à souligner que «37,5% des entreprises organisées ont déclaré que leurs effectifs employés auraient connu une diminution au deuxième semestre 2020 par rapport à la même période 2019, alors que 2% des entreprises auraient connu une augmentation de leurs effectifs durant cette période». D’après les résultats de l’enquête, la proportion des GE qui auraient réduit leurs effectifs est de 41,9%, 33,4% pour les PMEet 39,3% chez les TPE. Concernant toujours ce segment, il est aussi indiqué que «la réduction des effectifs employés atteint 50% et plus pour 43% des entreprises ayant déclaré une baisse de leur emploi (37.5%) au deuxième semestre 2020, en comparaison avec la même période de 2019», ajoute le HCP précisant que cette proportion s’élève à plus de la moitié des TPE, 27% pour les PME et 11% chez les GE. On retiendra enfin que, par secteur d’activité, les entreprises de la construction (56%) et celles opérant dans l’hébergement et de la restauration (64%) ont réduit de plus de la moitié leurs effectifs durant le deuxième semestre 2020 par rapport à la même période 2019. 

Alain Bouithy
Mercredi 27 Janvier 2021

Lu 537 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 26 Février 2021 - 17:00 HPS : Des revenus en hausse en dépit de la crise

Vendredi 26 Février 2021 - 17:00 CIH Bank améliore son PNB consolidé de 10,3%