Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La cote casablancaise clôture mal le mois d’avril


La performance mensuelle freinée par la baisse quasi-généralisée des principaux secteurs cotés



Sur les 23 secteurs représentés à la place boursière casablancaise (BVC), 13 ont clôturé le mois d’avril 2018 en territoire rouge, l’indice “Immobilier” se positionnant en queue de peloton, avec une perte mensuelle de -15,55%.
Après un premier trimestre haussier, la côte casablancaise ne parvient pas à maintenir le cap et clôture le mois d’avril 2018 en territoire rouge, relève la société de bourse Crédit du Maroc Capital (CDMC) dans son “Bilan mensuel marché actions-avril 2018”, rapporte la MAP.
Les analystes financiers ont noté, à ce propos, que cinq valeurs ont contribué à hauteur de -1,4% à la perte mensuelle du Masi, qui a perdu 0,26% à 13.028,01 points, à savoir Addoha (-19,16%), BMCE Bank (-8,39%), Cosumar (-3,87%), Lafarge Holcim Maroc (-3,43%) et Ciments du Maroc (-1,11%), au moment où le Madex s’amenuise de 0,12% à 10.598,58 points.
En contraste, ils ont mis en avant l’évolution des secteurs phares de la cote, à savoir “Banques”, “Télécommunications”, “Bâtiment et matériaux de construction” et “Agroalimentaire “.
Ces quatre secteurs canalisent, conjointement, 72,43% de la capitalisation flottante totale avec des poids respectifs de 34,74%, 18,54%, 13,64% et 5,51%.
Ainsi, l’indice “Loisirs & Hôtels” se positionne en haut de l’estrade en affichant une performance mensuelle en (20,23%) attribuable à son unique valeur RISMA, selon les analystes qui estiment que celle-ci évolue dans un secteur marqué, notamment, par l’accroissement des arrivées touristiques de l’ordre de 24% au premier trimestre 2018 avec des nuitées en augmentation de 20% durant la même période.
Pour sa part, le secteur des “Télécoms” se bonifie de 6,15%, tirant profit de l’accroissement de l’action Maroc Telecom. En troisième position, se situe l’indice des “Equipements électroniques et électriques” qui affiche une progression mensuelle de l’ordre de 5,22%.
Les analystes de CDMC ont rappelé à cet effet que le groupe industriel serait en train de finaliser un projet pour le lancement d’un écosystème dédié à la production de fibres optiques au Maroc, notant que ce projet fait partie des nouveaux relais de croissance développés par le groupe, tant sur le marché local qu’à l’export. 
Du côté des baisses, la filière “Sylviculture et papier” accuse un repli de 8,91% et la branche “Ingénierie des biens d’équipements industriels” fléchit de 8,69%, à cause des contractions signées par le duo Stroc (-9,22%) et Delattre Levivier (-8,42%).
Dans la foulée, la valorisation globale du marché se situe à 662,3 milliards de dirhams (MMDH), en appréciation de 1,65 comparativement au 31 mars 2018, soit un léger rebond de 0,25%
De son côté, le Volume quotidien moyen (VQM) de la place casablancaise s’élève à 96,07 MMDH, contre 104,2 MMDH au terme du premier mois de l’année.

Lundi 14 Mai 2018

Lu 562 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés