Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La bataille de Raqa dans sa phase finale




L'armée turque poursuit son déploiement dans le nord de la Syrie

La bataille pour reprendre la ville syrienne de Raqa au groupe ultra-radical Etat islamique (EI) est entrée dans sa "phase finale", ont annoncé dimanche les Forces démocratiques syriennes (FDS), alliance arabo-kurde soutenue par les Etats-Unis.
"Nous sommes désormais dans la phase finale de la bataille de Raqa", a affirmé à l'AFP une porte-parole des FDS, Jihan Sheikh Ahmed, alors que les combattants de cette alliance tentent depuis le mois dernier de reprendre les 10% de la cité où se trouvent les dernières poches jihadistes.
Cette annonce intervient après un accord, annoncée samedi, visant à "évacuer les civils restés dans la ville" et à "assurer que 275 mercenaires (jihadistes) locaux et leurs familles se rendent", ont indiqué les FDS dans un communiqué.
"La bataille (...) va se poursuivre jusqu'à ce que toute la ville soit nettoyée des terroristes qui refusent de se rendre, y compris les étrangers", selon le communiqué.
Des responsables locaux ont affirmé avoir obtenu un accord pour permettre à des jihadistes de l'EI de quitter la ville, mais le flou demeure quant à leur nombre et leur destination.
La coalition internationale anti-EI sous commandement américain a annoncé un accord visant à "minimiser les pertes civiles", mais s'est opposée à la sortie des combattants étrangers.
Il y a encore quelques jours, des milliers de civils étaient toujours pris au piège dans les derniers quartiers de Raqa aux mains des jihadistes. Selon la porte-parole des FDS, beaucoup sont toutefois parvenus à s'échapper depuis.
Par ailleurs, l'armée turque poursuit son déploiement dans la province d'Idlib dans le nord de la Syrie en y installant des postes d'observation dans le cadre d'une mission de contrôle des milices kurdes, rapportent rebelles et témoins sur place.
Un premier convoi composé d'une trentaine de véhicules a franchi la frontière au poste de Bab al Haoua jeudi soir pour gagner la province d'Idlib.
La Turquie a expliqué que ce déploiement militaire entrait dans le cadre d'une mission d'observation des milices kurdes conformément à l'accord dit de "désescalade" conclu le mois dernier avec l'Iran et la Russie.
Samedi, la Syrie a exigé le retrait immédiat des troupes turques, jugeant que leur présence constitue "une agression flagrante" et une violation des conventions internationales.
Au moins quatre convois ont été vus entrer en Syrie depuis jeudi soir et "près de 200 soldats (turcs) sont maintenant stationnés dans des zones séparant les groupes kurdes de ceux de l'opposition", a expliqué dimanche un conseiller militaire de l'Armée syrienne libre (ASL), Ibrahim al Idlibi.
Des hommes du génie équipés de bulldozers travaillent jour et nuit à l'installation de fortifications et de postes d'observation, rapportent des témoins.
Par sa présence militaire dans ce secteur de Syrie, Le gouvernement turc cherche à assurer la sécurité de sa frontière sud, à la fois contre les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) et contre les milices kurdes qui contrôlent la majeure partie de la zone frontalière côté syrien.
Le plan de désescalade conclu à Astana au Kazakhstan ne concerne pas certains groupes djihadistes comme la puissante alliance Tahrir al Cham qui contrôle des territoires dans la province d'Idlib et dans le nord-ouest de la Syrie.

Lundi 16 Octobre 2017

Lu 924 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés