Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Commission parlementaire péruvienne réitère son soutien au plan marocain d’ autonomie


Rachid Meftah
Mercredi 9 Mars 2022

Visite d’une délégation de la Commission des Affaires étrangères du Congrès d’Etat péruvien à la Chambre des représentants

La Commission parlementaire péruvienne réitère son soutien au plan marocain d’ autonomie
Lors d’une visite au siège et aux locaux de l’Agence marocaine de presse (MAP) ce lundi à Rabat, le vice-président de la Fédération des journalistes du Pérou (FPP), Ricardo Sanchez Serra, a eu un entretien d’échange et de concertation avec le Directeur général de la MAP à l’issue duquel, le premier a déclaré que la mise en place d’un partenariat entre la Fédération des journalistes péruviens et l’Agence marocaine de presse offrirait une occasion pour faire connaître davantage les cultures des deux pays de part et d’autre à travers un échange médiatique et d’information. « La FPP, qui compte près de 10.000 journalistes, est très intéressée par l’instauration d’un partenariat médiatique avec l’Agence marocaine qui bénéficiera aux peuples des deux pays pour une meilleure ouverture sur l’autre, ainsi que celle de deux continents, l’Afrique et l’Amérique latine », a souligné M. Sanchez Serra.
Pour sa part, le Directeur général de la MAP, Khalil Hachimi Idrissi, a mis en exergue les moyens déployés par l’Agence, visant à assurer une présence médiatique de haut niveau aux plans régional, national, continental et international, notamment en Amérique latine à travers son réseau des pôles internationaux.
Lors de cette entrevue, les deux parties ont, par ailleurs, abordé les répercussions de la pandémie du Covid-19 sur l’activité du secteur de la presse et de l’information de même qu’il a été mis en avant le rôle joué par la MAP tout au long de cette période, l’approche genre adoptée par l’Agence quant à une discrimination positive, la place de la femme dans l’organigramme de l’Institution ainsi que ses ressources humaines aux profils professionnels multilingues.
Là-dessus, au terme de sa visite, Ricardo Sanchez Serra s’est dit « impressionné » par le travail mené 7j/7 et 24h/24 par la MAP, tout en émettant l’espoir de voir le Pérou atteindre un niveau pareil d’efficience.
De son côté, le directeur du quotidien péruvien «La Razon», Carlos Linares, qui accompagnait le Président de la FPP, a exprimé le souhait d’établir une connexion directe avec la MAP en vue d’utiliser son fil d’informations pour offrir aux lecteurs péruviens une ample vision sur le Maroc et sur sa richesse culturelle et faire, d’autre part, connaître la position de Rabat sur son Sahara…
Parallèlement, M. Ernesto Bustamante Donayre, Président de la Commission des Affaires étrangères du Congrès d’Etat péruvien qui effectue, à la tête d’une importante délégation parlementaire une visite de travail au Maroc, a affirmé que la seule solution au conflit artificiel autour du Sahara marocain est le plan marocain d’autonomie initié par le Royaume du Maroc pour clore définitivement ce dossier. « La souveraineté du Maroc sur son Sahara est inéluctable » a-t-il solennellement déclaré, lors de son entretien, lundi 7 mars avec Rachid Talbi El Alami, président de la Chambre des représentants.
Par ailleurs, à l’issue d’entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, le responsable parlementaire péruvien a indiqué, dans une déclaration à la presse, que « la souveraineté pleine du Maroc sur les provinces du Sud devrait être reconnue et nous l’avons exprimé à plusieurs reprises et dans des communications ouvertes au Parlement », soulignant que « la voie de l’autonomie est l’unique solution viable » et ajoutant que du côté du Parlement péruvien, « il s’agit d’une position déjà établie ».
Auparavant, le Président de la Commission des affaires étrangères du Congrès péruvien avait fait observer que sa visite au Maroc, à la tête d’une délégation parlementaire, produirait des résultats « très favorables pour le rapprochement entre les deux pays ». M. Ernesto Bustamante Donayre, qui conduit une délégation composée de, outre des parlementaires, José Cueto, président de la Commission du renseignement du Congrès péruvien et de Mme. Patricia Juarez, présidente de la Commission constitutionnelle de la même institution, a relevé que la position expresse du Parlement péruvien consiste en la consolidation des relations bilatérales entre le Maroc et le Pérou, mettant en avant la réussite du Royaume du Maroc dans la gestion de la pandémie du Covid-19 et le développement qu’il connaît dans divers domaines, notamment en ce qui concerne les énergies renouvelables, les infrastructures, l’industrie et l’agriculture, soulignant, là-dessus, l’importance de promouvoir les échanges commerciaux et économiques à l’horizon de la signature d’un accord de libre-échange entre les deux pays.
A cet égard, réappelons qu’en août 2020, à l’occasion de la célébration de la fête du Trône, l’ambassadeur du Maroc à Lima, Amine Chaoudri, avait souligné dans un article paru dans des journaux péruviens que « le Maroc et le Pérou sont animés d’une forte volonté de consolider leurs relations et de les hisser à un niveau de coopération multidimensionnelle pour renforcer le dialogue politique et les échanges commerciaux, en ajoutant que les deux pays entretiennent « des relations basées sur le respect mutuel et une forte volonté de renforcer la coopération dans divers domaines ».
Le Royaume, avait-il poursuivi, est animé d’une « ferme volonté de consolider ses relations avec le Pérou et de les hisser à un niveau de partenariat multidimensionnel à même de renforcer la coopération Sud-Sud, le dialogue politique et les échanges commerciaux et d’assurer leur continuité et leur dynamisme ». Le diplomate a relevé, dans ce sens, que la visite historique de Sa Majesté le Roi Mohammed VI au Pérou en 2004 reflétait bien la ferme volonté au plus haut niveau d’œuvrer au renforcement de l’amitié et de la coopération entre les deux pays.
M. Amine Chaoudri avait, par ailleurs, mis en avant le niveau de coordination et de convergence entre le Maroc et le Pérou dans divers forums et autour des initiatives multilatérales visant à promouvoir le développement humain, à lutter contre le terrorisme et à respecter la légitimité internationale, la primauté de la loi et de la démocratie, affirmant que les deux pays sont soucieux de maintenir la paix et la sécurité internationales. A ce propos, il a évoqué les excellentes relations entre les institutions législatives des deux pays, s’arrêtant notamment sur la récente installation du Groupe d’amitié parlementaire Pérou-Maroc, intégré par différentes forces politiques au Parlement péruvien.
ait, en outre, rappelé que le Royaume a obtenu le statut de membre observateur auprès de la Communauté andine des Nations (CAN) en tant que premier pays arabe et africain, estimant que l’octroi de ce statut au Maroc renforce sa position en tant d’interlocuteur privilégié de la région latino-américaine et consacre sa position de partenaire fiable dans un contexte international caractérisé par l’interdépendance économique et culturelle et notant également, à ce propos, que les rapports entre le Maroc et la Communauté andine (Colombie, Bolivie, Equateur et Pérou) trouvent leurs racines dans le patrimoine historique et culturel commun. Tout cela illustre clairement les règles de la nouvelle doctrine de la diplomatie marocaine adoptée depuis ces deux dernières décennies, faisant prévaloir sa position géostratégique au carrefour de continents et se déployant à multiplier et diversifier ses alliances et partenariats politiques, économiques et commerciaux et à consolider ses échanges fructueux dans le cadre de la coopération Sud-Sud.

 


Lu 1175 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p