Libération


Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La CCIS de Dakhla approuve une convention sur les nouveaux services d’ accompagnement des porteurs de projets





La Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) de la région Dakhla-Oued Eddahab, réunie récemment en session ordinaire, a approuvé une convention-cadre relative au développement de nouveaux services d’accompagnement des porteurs de projets, des investisseurs et des entreprises.

Au cours de cette session, présidée par le président de la CCIS de Dakhla-Oued Eddahab, Mohamed El Battah, les membres de la Chambre ont adopté cette convention signée entre la Chambre et l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) ayant pour objet de déterminer les axes et les modalités générales de collaboration entre les parties, dans le cadre de la mise en œuvre de la plateforme multi-service “Carré des innovateurs” au niveau de la Chambre, rapporte la MAP.

Cette convention s’articule autour des trois catégories de services en matière de propriété industrielle et commerciale, à savoir les services de propriété industrielle et commerciale, les services liés à la plateforme de création et d’accompagnement des entreprises par voie électronique et ceux liés à la valeur ajoutée.

Concernant les services de propriété industrielle et commerciale, la CCIS accompagne les porteurs de projets, innovateurs et investisseurs dans leurs formalités de dépôt des demandes relatives aux titres de la propriété industrielle et commerciale, en l’occurrence la demande de certificat négatif, l’enregistrement des marques, dessins et modèles industriels (DMI) et les consultations relatives aux registres des titres de propriété industrielle. Pour ce qui est des services liés à la plateforme de création et d’accompagnement des entreprises par voie électronique, l’OMPIC peut développer avec la CCIS des services d’assistance destinés aux porteurs de projets et entreprises dans leurs démarches effectuées via la plateforme de création d’entreprises par voie électronique, notamment les démarches de création et les démarches post création. Pour les services à valeur ajoutée, l’OMPIC peut développer avec les CCIS une nouvelle génération de services axée sur le développement des capacités des entreprises pour une gestion optimale de la propriété intellectuelle.

De même, les membres de la Chambre ont adopté un mémorandum d’entente et de coopération entre la CCIS de Dakhla-Oued Eddahab et la Chambre de commerce MarocBrésil-Afrique pour échanger les informations commerciales, industrielles et de services, à même d’attirer les investissements et de développer les flux d’importation et d’exportation entre le Maroc et le Brésil. Ils ont également approuvé le compte administratif de la Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) de Dakhla-Oued Eddahab au titre de l’exercice 2020 et le projet du procès-verbal de la 3ème session ordinaire de la Chambre au titre du même exercice.

Libé
Vendredi 19 Février 2021

Lu 234 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >