Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La BADEA approuve le financement de projets de développement en Afrique d'un montant de 232 millions de dollars




La Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) a approuvé, mercredi à Tanger, des opérations d'une enveloppe de 232 millions de dollars, proposées pour le financement de plusieurs projets des secteurs public et privé en faveur des pays de l'Afrique subsaharienne.
Dans ce cadre, rapporte la MAP, le président du Conseil d’administration de la BADEA, Yousef Ben Ibrahim Al Bassam, a souligné que "le Conseil a adopté de nombreux projets de financement d'un montant global de 232 dollars au profit de 25 pays africains".
Le Conseil d'administration de la BADEA, qui tient du 20 au 22 juin sa 2ème réunion pour l'année 2018, traite d'un certain nombre de sujets avec, en premier lieu, le rapport du directeur général sur l’activité de la BADEA durant le deuxième trimestre de 2018 et des rapports sur les performances du système financier, outre l'approbation d'opérations de développement en faveur de certains pays africains.
Il s'agit ainsi des projets du secteur public, ainsi que d’autres du secteur privé et du commerce extérieur, en plus d’opérations d’assistance technique, au bénéfice de quelques pays d’Afrique.
Dans une déclaration à la MAP, M. Al Bassam a précisé que cette réunion a été consacrée à l'examen de plusieurs sujets et des réalisations de la Banque, outre l'adoption de nombreux projets des secteurs public et privé dans des pays non arabes de l'Afrique. Après avoir rappelé que la BADEA renouvelle sa stratégie tous les cinq ans, le responsable a précisé que le Conseil d'administration se penche actuellement sur l'élaboration de la stratégie du 8ème plan pour la période 2019-2023.
La Banque, présente dans 44 pays subsahariens, s'intéresse aux projets de développement et accompagne les pays bénéficiaires dans différents domaines, dont les infrastructures, l'enseignement, la santé et l'agriculture.
La BADEA, créée en 1975 par la Ligue des Etats arabes, vise à contribuer au financement du développement économique dans les pays africains et à apporter l’assistance technique nécessaire au développement de l’Afrique. Elle est dotée d'un capital de 4,20 milliards de dollars, qui a été augmenté avant 4 ans suite à la décision des Etats membres.
Il convient de noter que les engagements totaux de la BADEA s'élevaient à 5,4 milliards de dollars à fin 2017, et ce en faveur des pays de l'Afrique subsaharienne.

Samedi 23 Juin 2018

Lu 587 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés