Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’ouverture de l'école sur son environnement en débat à Khouribga




La délégation provinciale de l'éducation nationale à Khouribga a organisé samedi une journée de réflexion autour du thème ''L'ouverture de l'école sur son environnement : réalités et perspectives'', en partenariat avec la province de la cité phosphatière et des syndicats locaux.
Dans son intervention, le gouverneur de la province de Khouribga, Hamid Chnouri, a souligné que le secteur de l'éducation bénéficie d’un intérêt particulier, évoquant le vaste chantier de réforme du système de l'éducation et de la formation dans le cadre de la Stratégie nationale 2015-2030.
Et de plaider pour l'implication effective de l'ensemble des intervenants et partenaires en vue de résoudre toutes les problématiques et réaliser les objectifs fixés dans le cadre de cette réforme, assurant que les autorités locales sont bien déterminées à accompagner la concrétisation de ce chantier et à apporter toute l'aide nécessaire pour relever le challenge d'une école publique de l'excellence.
A ce propos, le directeur de la délégation provinciale de l'éducation nationale, Mohamed Kziri, a salué le soutien apporté par l'ensemble des partenaires mobilisés en faveur du rayonnement de l'école publique et son ouverture sur son environnement, appelant à redoubler d'efforts pour promouvoir la généralisation de l'enseignement, surtout dans le monde rural. Il a aussi mis l'accent sur l'absolue nécessité d'une mutualisation des efforts pour tirer vers le haut le niveau de l'enseignement préscolaire, insistant également sur la promotion de l'enseignement informel ainsi que l'apprentissage précoce des langues étrangères et autres domaines prioritaires.
M. Kziri n'a pas manqué de saluer l'implication et le soutien agissant de nombreux partenaires de l'éducation nationale, notamment l'Office chérifien des phosphates (OCP), des établissements publics et opérateurs privés, outre les associations et les collectivités territoriales.
Pour sa part, le directeur de la Division de l'action sociale (DAS) à la province de Khouribga, Abdessamad Dami, a présenté un exposé exhaustif sur la contribution de l'Initiative nationale pour le  développement humain (INDH) dans la matérialisation de ce vaste chantier de réforme de l'éducation et de la formation, relevant les objectifs visés par la troisième phase de l'INDH (2019-2023), notamment en faveur de l'accompagnement des jeunes, l'épanouissement de l'enfance ainsi que la promotion du préscolaire et sa généralisation dans les régions rurales enclavées et précarisées.
De son côté, Jamaleddine Bouzidi, coordinateur de l'Observatoire provincial de lutte contre la violence en milieu scolaire, a évoqué les efforts déployés pour permettre la matérialisation du projet relatif à la promotion de la tolérance, le civisme et les valeurs de citoyenneté ainsi que la prévention et la lutte contre les dérapages dans les établissements scolaires, lequel projet s'inscrit dans le cadre d'une convention de partenariat signée entre le ministère de l'Education nationale et la Rabita Mohammadia des oulémas et avec le soutien du programme des Nations unies pour le développement (PNUD). L'objectif étant de promouvoir les valeurs de civisme et de citoyenneté chez les jeunes et contrecarrer les comportements à risques en milieu scolaire.
D'autres intervenants, notamment les secrétaires provinciaux des syndicats locaux de l'enseignement, ont souligné l'importance de promouvoir une réelle ouverture de l'école publique sur son environnement, notant que l'éducation est un domaine prioritaire qui concerne tous les acteurs de la société, entre autres, les collectivités territoriales, les entreprises citoyennes et diverses autres institutions.
Cette journée d'études organisée à la Médiathèque de l'OCP a été marquée par la présence et la participation de présidents de communes locales, des représentants des services extérieurs, des enseignants ainsi que des associatifs. En clôture, les participants et conférenciers ont présenté une batterie de recommandations visant à promouvoir l'ouverture de l'école publique sur son environnement. Ils ont, entre autres, préconisé la création d'associations s'intéressant au domaine de l'éducation, la diversification et la multiplication des partenariats, la mise à niveau des infrastructures scolaires dans le monde rural ou encore une contribution plus importante de l'INDH dans le domaine de la recherche pédagogique ainsi que l'amélioration des conditions de travail des enseignants.

Mardi 22 Janvier 2019

Lu 1010 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com