Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’orientation scolaire à distance a le vent en poupe à Essaouira




L’orientation scolaire à distance a le vent en poupe à Essaouira

Dans le cadre des mesures prises par le MEN afin d’assurer la continuité pédagogique par le biais de l’enseignement à distance, la direction provinciale d’Essaouira a mis en œuvre un programme anticipatif intégré à même d’assurer la continuité des services  d’information et d’aide à l’orientation scolaire et professionnelle à distance.
Depuis le 17 mars dernier, une cellule de production des séances audiovisuelles d’information a été instaurée ayant pour mission de faire profiter les élèves des niveaux scolaires concernés   d’une offre pédagogique numérique adaptée aux normespédagogiques, techniques et cognitives requises.
Par ailleurs, et en étroite collaboration avec les directeurs des collèges et lycées, les professeurs principaux et les animatrices et animateurs des clubs d’information et d’aide à l’orientation, les cadres d’orientation ont mis en œuvre des plans d’intervention au profit des élèves des douze secteurs scolaires d’orientation. Exposés, rencontres interactives collectives ou différenciées avec les élèves, séances d’information audiovisuelles,des créneaux, entre autres, optimisés par les intervenants auxquels il incombe d’accompagner les différentes phases d’établissement du projet personnel de l’élève.
Dans le même sens, la direction provinciale du MEN à Essaouira a lancé un programme de rencontres ouvertes avec les cadres d’orientation sur sa page Facebook. L’objectif étant d’être à l’écoute de toutes les interrogations des élèves, tous niveaux confondus. La première rencontre,prévue  vendredi 8 mai courant, devait réunir Mohammad Nabigh, chef du Centre régional de l’orientation scolaire et professionnelle de Marrakech-Safi, Mustapha El Mansouri inspecteur en orientation à la DP d’Essaouira, Youssef Waazouz et Aziz Bechkine, conseillers en orientation à ladite DP.
La continuité des services d’information et d’aide à l’orientation scolaire et professionnelle est un chantier suscitant la mobilisation et l’engagement des services de la DP du MEN à Essaouira dans le cadre des mesures prises pour assurer la continuité pédagogique via l’e-enseignement. 
Plusieurs centaines de ressources numériques ont été produites à cet effet depuis le 16 mars dernier en déclinaison du plan d’action adopté par le ministère conformément aux mesures préventives prises pour contrôler la situation épidémiologique dans le milieu scolaire en particulier et dans l’ensemble du paysen général.
A cet effet, et en étroite coordination avec l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de la région de Marrakech-Safi, une cellule provinciale de production des ressources numériques a été installée ayant pour mission l’élaboration d’un plan d’action, la coordination et le suivi pédagogique et technique de l’opération de production des leçons et des séances de soutien scolaire.
Au lycée Akensouss comme à l’école Abi Dar Al Ghifari, chefs de services, directeurs, inspecteurs pédagogiques, professeurs et techniciens de tournage ont tous adhéré à cette opération riche en enseignements.
Les associations des parents et tuteurs des élèves à Essaouira (APTE) n’ont pas été en reste dans cette opération.
Ayant pris part aux réunions de préparation et de coordination, ils ont manifesté leur soutien à cette stratégie qui, d’une part, assure la continuité pédagogique au profit des élèves, et d’autre part, instaure une nouvelle phase dans notre système éducatif qui rentrera de plain-pied dans l’ère de l’e-enseignement.
Les classes de l’éducation non formelle ne sont pas en reste dans cette dynamique qui a mobilisé les associations partenaires en vue de faire profiter les élèves des classes de l’éducation non formelle, « deuxième chance » et « nouvelle génération », de cette offre pédagogique. Classes virtuelles, groupes de discussion communautaires, leçons audio-visuelles, des mesures entre autres prises par les associations partenaires afin d’assurer la continuité pédagogique au profit de plusieurs centaines d’élèves dont 240 ruraux.
Selon un bilan d'étape annoncé par le ministère de l'Education nationale, le nombre total desressources numériques produites a atteint trois milledepuis le début de l'opération d'enseignement à distance.
Le nombre de leçons diffusées via trois chaînes TV nationales a atteint 56 leçons par jour, soit un total de 730 leçons depuis le début de l'opération. 
Le lancement le 23 mars dernier du service participatif intégré au système "Massar" intitulé "Teams" , a, par ailleurs, permis  aux enseignants de communiquer directement avec leurs étudiants et d'organiser des cours à distance à travers des classes virtuelles, offrant l'opportunité aux élèves de s'impliquer dans cette opération. A cet effet, 400.000 classes virtuelles ont été créées jusqu'au 1er avril 2020.

Abdelali Khallad
Samedi 9 Mai 2020

Lu 3278 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif