Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'hymne officiel de la COP22, un appel à la mobilisation pour la préservation de la planète




"Our home" est l'hymne officiel de la Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP22) visant à mobiliser et sensibiliser le public à la nécessité d’agir contre les changements climatiques, selon le comité de pilotage de la COP22.
Ainsi, la Fédération nationale des arts et de la culture (Fed'Arts) apporte sa contribution à la COP22 avec un véritable hymne écrit, composé et interprété par l'artiste marocaine Ferdaous, à l’occasion de la tenue de la COP22 qui aura lieu du 7 au 18 novembre à Marrakech, a indiqué le comité de pilotage dans un communiqué.
La chanson de plus de 4 minutes met en avant la beauté et les bienfaits de la nature, rappelle les maux que peut subir notre planète en raison de l’activité humaine et souligne la nécessité de la protéger en agissant pour lutter contre les effets des changements climatiques.
Portée par des rythmes modernes, la voix de Ferdaous raconte le lien entre l’Homme et la nature. Ce lien, véritable fil conducteur de l’hymne de la COP22, aussi bien aux niveaux lyrique que visuel, montre l’interdépendance entre l’environnement et la survie de l’espèce humaine, a souligné la même source.
Arrangée par le compositeur Karim Slaoui, la chanson est écrite en anglais et en arabe pour la rendre accessible au plus grand nombre de personnes et permettre au public de se l’approprier aussi largement que possible.
L’hymne de la COP22 est mis en images à travers un clip conçu par le réalisateur Khalid Douache et produit par Fed'Arts en partenariat avec Cinetelema, qui fait appel à une technique de réalisation esthétique en double-exposition, a précisé le communiqué, notant que c’est une production de haut niveau qui a fait intervenir une quinzaine de créatifs et techniciens.
Ainsi, la silhouette et les contours de la chanteuse se détachent sur des paysages marocains issus des plus belles régions du Royaume (montagnes et forêts de l'Atlas, littoraux atlantiques, déserts du Sahara, etc.), illustrant la beauté de la nature. Cette symbolique est utilisée pour tantôt la magnifier et tantôt pour montrer les maux qu’elle subit. A l’instar de la dualité de l’image rendue possible par les effets spéciaux du clip, l’histoire racontée est à dimension double.
Parallèlement à la nature, l’engagement de l’humanité est également souligné. Les efforts déployés pour prendre soin de la planète sont illustrés à travers des projets et réalisations écoresponsables, notamment au Maroc, tels que les parcs éoliens d’Essaouira, de Tanger ou la station solaire Noor de Ouarzazate.
L’hymne de la COP22 est porteur d’espoir et de positivité. L’humanité, symbolisée par un groupe d’enfants, a en effet le pouvoir d’agir pour protéger la planète. La chanson s’achève sur une reprise en chœur du refrain par tous les enfants, symbolisant l’espoir que représentent les jeunes et les nouvelles générations pour continuer la lutte contre les changements climatiques.
Bercée par les airs des chansons des grands classiques tels que Mohamed Abdelwahab et Oum Kaltoum, Ferdaous a conquis les cœurs du monde arabe. Avec "Our home", elle prouve aujourd'hui sa capacité à mêler des influences issues de la chanson classique arabe avec une interprétation moderne et un message fort adressé non seulement à son public, mais aussi à tous ceux sensibles à l’avenir de l’humanité.
"A travers cette chanson, j’ai voulu rendre hommage à la terre-mère qui nous abrite, protège et nourrit. Face au constat alarmant des changements climatiques, il devient impératif d'agir et d'être à son écoute", affirme l'artiste, citée dans le communiqué.

Vendredi 4 Novembre 2016

Lu 776 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés