Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’expérience marocaine en matière d’énergies renouvelables exposée lors d’un forum à Monaco

“Réinventer les business models”, thème d’une rencontre organisée récemment dans la Principauté




L’expérience cumulée par le Maroc en matière d’énergies renouvelables a été mise en lumière par M. Obaid Amrane, membre du Directoire de l’Agence marocaine pour l’énergie solaire (Masen), à l’occasion du premier «Forum Transition Monaco», organisé mardi et mercredi, dans la Principauté de Monaco sous le thème : «Réinventer les business models»
Intervenant lors de ce forum, qui ambitionne de créer un hub européen d’investissements dédié à la transition et à la construction d’un nouvel écosystème pour accélérer le déploiement des technologies propres, M. Amrane a mis l’accent sur les objectifs ambitieux qui font du Maroc une référence régionale, voire mondiale, en la matière, rapporte la MAP.
Le Maroc envisage ainsi de porter la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique à 52% d’ici à 2030 en vue de réduire sa dépendance énergétique de l’étranger, a-t-il affirmé en soulignant que le Royaume s’est également doté d’une stratégie intégrée faisant du développement industriel, de l’accélération de la recherche et du développement (R&D), de l’innovation et du développement territorial, des axes complémentaires à celui de la génération de l’énergie renouvelable.
M. Amrane a insisté, par ailleurs, sur l’importance qu’accorde le Maroc à la coopération internationale, à travers notamment les actions menées par l’agence Masen, acteur central des énergies renouvelables dans le pays.
Des échanges d’expériences et de pratiques ont ainsi fait l’objet d’accords avec plus d’une dizaine de pays subsahariens dans l’objectif d’accélérer le déploiement des énergies renouvelables sur le continent africain et de répondre aux besoins énergétiques des populations, a-t-il précisé en soulignant la nécessité de continuer d’oeuvrer pour réunir les conditions de réalisation des projets en termes de ressources financières, d’environnement, d’investissement et de cadres institutionnels et législatifs adaptés.
Quelque 500 participants ont pris part à cette première édition du forum, tenue sous la présidence effective de SAS le Prince Albert II de Monaco, dont des leaders internationaux, des investisseurs, des chefs d’entreprise, des entrepreneurs des technologies propres, qui ont tous en commun l’engagement pour un futur où la soutenabilité serait érigée en modèle économique.

Vendredi 29 Juin 2018

Lu 646 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés