Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'expérience marocaine dans le secteur minier présentée en Chine




L'expérience marocaine dans le secteur minier ainsi que les opportunités prometteuses d'investissement offertes par le Royaume dans ce domaine ont été mises en exergue, vendredi, lors de la 10è édition du Forum Chine-ASEAN pour la coopération minière, tenu à Nanning, capitale de la région autonome de Zhuang du Guangxi en Chine.
Ce Forum, auquel a pris part une délégation marocaine présidée par le second de l'ambassadeur du Maroc en Chine, Mourad Ayachi, et composée de responsables du ministère de l'Energie, des Mines et de l'Environnement et des responsables de la province de Khénifra et de la société "Chorfa Mines", s'est focalisé sur les dernières évolutions et les défis majeurs auxquels fait face le secteur, ainsi que les différentes expériences à partager en matière de gestion du secteur des mines et les moyens à même de multiplier les partenariats dans ce domaine.
A cette occasion, le chef du service de l'industrie minière, Mustapaha Warfou, et la chef du service de la gestion des conventions et permis miniers, Naima Ejnioui, ont mis en relief les stratégies ambitieuses adoptées par le Maroc dans le secteur minier et la dynamique qu'il connaît ainsi que les opportunités d'investissement offertes par le Royaume.
Le secteur minier constitue une composante incontournable dans le développement socioéconomique au Maroc qui dispose d'importantes ressources minières, ont-ils relevé, notant que le Royaume jouit d'une expertise de haut niveau dans ce domaine.
Le secteur minier revêt une importance particulière en ce sens qu'il contribue à 10% du PIB national, et représente 21% du total des exportations, sans pour autant négliger son rôle de premier plan dans le développement régional, ont-ils fait savoir.
Et de préciser que la production nationale minière s'est établie à 36,8 millions de tonnes lors de l'année précédente, dont 90% de phosphate, avec un chiffre d'affaires global de 62,5 milliards de dirhams, en plus de la création de plus de 40.000 postes d'emploi.
Pour sa part, M. Ayachi a souligné l’importance qu'accorde le Maroc au secteur des mines et au renforcement des partenariats et des liens de coopération et d'investissement, invitant l'ensemble des opérateurs industriels à prendre part à la prochaine édition du Marrakech Mining Convention (MMC), prévue en juin 2020.
Il a également mis en avant les opportunités d’investissement offertes aux opérateurs économiques et hommes d'affaires asiatiques par le Royaume qui regorge d’importantes potentialités minières, notamment le phosphate.
M. Ayachi n'a pas manqué de saluer l'excellence des relations maroco-chinoises qui ont connu une nouvelle dynamique après la visite effectuée par S.M le Roi Mohammed VI en République populaire de Chine en 2016.
Cette visite avait instauré les jalons d'un partenariat stratégique dans tous les domaines, a-t-il affirmé, ajoutant que la signature par les deux pays en novembre 2017, du mémorandum d'entente sur l'initiative la "Ceinture et la route" a constitué un grand pas en avant vers le raffermissement des relations bilatérales.
En marge de ce forum, marqué par la présence de plusieurs ministres et hauts responsables asiatiques, le directeur général des services auprès du Conseil provincial de Khénifra, Mohamed Alaoui Mdaghri, et le directeur général de l'Office chinois de la recherche géologique et minière à Guangxi, ont procédé à la signature d'un mémorandum de coopération portant sur divers domaines, notamment le secteur minier, et ce dans le cadre du renforcement de la coopération décentralisée entre les deux pays.
Ce mémorandum d'entente visant à renforcer la coopération entre la province de Khénifra et la région de Guangxi porte sur trois axes, à savoir les ressources minières, la promotion du tourisme durable et culturel et le développement de la coopération universitaire.
La cérémonie de signature de ce mémorandum s'est déroulée en présence notamment du second de l'ambassadeur du Maroc en Chine, du directeur général de l’Agence urbaine de Khénifra, ainsi que des représentants de l’Université Moulay Slimane et du représentant de la société "Chorfa Mines".

 

Libé
Lundi 18 Novembre 2019

Lu 1424 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com