Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’entrepreneuriat féminin au centre d’une réunion maroco-américaine





L’ entrepreneuriat féminin a été au centre d’une réunion virtuelle tenue récemment entre Camille Richardson,sous-secrétaire adjointe au Commerce des Etats-Unis pour les marchés mondiaux au Moyen Orient et en Afrique et un groupe de femmes entrepreneures et des représentantes gouvernementales marocaines et américaines.

Cette réunion qui s’inscrit dans le cadre de “L’initiative d’autonomisation par le commerce” a pour objectif de discuter du commerce et de l’entrepreneuriat et encourager la prospérité via un engagement commercial mutuellement avantageux, indique un communiqué du consulat général des Etats-Unis à Casablanca. Les panélistes ont partagé de précieuses perspectives sur l’entrepreneuriat féminin, les opportunités commerciales au Maroc et le potentiel des relations d’affaires entre les entreprises dirigées par des femmes auxEtats-Unis et au Maroc,rapporte la MAP.

“Cette discussion autour d’un café au Maroc reflète la haute priorité que la mission diplomatique des Etats-Unis dans la Royaume Maroc accorde non seulement aux relations commerciales entre les Etats-Unis et le Maroc, mais aussi à l’importance de trouver des opportunités économiques dans tous les secteurs, y compris pour les femmes entrepreneuses dynamiques du Maroc”, indique la même source. Ce programme fait suite à la récente visite virtuelle de la sous-secrétaire adjointe Richardson au Maroc, qui a eu lieu du 16 au 18 mars dernier. Au cours de cette visite, la sous secrétaire Richardson a participé à des réunions productives avec des entrepreneurs et des représentants du gouvernement marocain relevant du ministère des Transports, de l’Equipement, de la Logistique et de l’Eau et de l’Office national de l’eau et de l’électricité. Lors de cette réunion, Shakir Farsakh, responsable commercial principal au consulat général des Etats-Unis à Casablanca, a souligné le potentiel du marché marocain et les opportunités de coopération commerciale entre le Maroc et les Etats-Unis.

Le panel comprenait des femmes entrepreneuses marocaines, à savoir Laila Berchane, cofondatrice de Play Academy, Meriam Bessa, fondatrice d’Atelier Digital, et Khouloud Abejja, directrice de la transformation numérique à l’Agence marocaine de développement numérique. Cette réunion s’inscrit dans le cadre de la série de cafés-causeries de l’Initiative d’autonomisation par le commerce que Mme Richardson organise avec des femmes entrepreneuses dans de nombreux pays de la région, dont le Kenya, l’Ethiopie, et le Maroc. Cette série culminera par un événement multirégional à Dubaï en collaboration avec Trade Winds Dubai, en mars 2022, avec des activités coïncidant avec la Journée internationale de la femme 2022. Etant donné que Casablanca est le centre économique du Maroc, le Service du commerce extérieur du consulat des Etats-Unis à Casablanca s’emploie à promouvoir les nombreux avantages du commerce entre les deux pays.

Le Maroc et les Etats-Unis d’Amérique ontsigné en 2004 un accord de libre-échange qui est entré en vigueur il y a 15 ans. Depuis, les exportations du Maroc vers les Etats-Unis ont augmenté de plus de 200%. L’ALE avec les Etats-Unis ainsi que l’amélioration constante de l’environnement des affaires au Maroc, contribuent aux efforts du Royaume visant à devenir “la porte d’entrée de l’Afrique”.
 

Libé
Vendredi 16 Avril 2021

Lu 430 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.