Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’analphabétisme touche plus les filles que les garçons

Le Haut-commissariat au plan fait le point sur les moins de 18 ans




 A l’occasion de la Journée internationale de l’enfance, le Haut-Commissariat au plan a présenté la situation démographique, de scolarisation, d’activité, de santé et de handicap des enfants de moins de 18 ans d’après les résultats du Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) de 2014. Alors qu’ils constituaient près du tiers (33,6%) de la population marocaine, soit 11,33 millions d’individus (près de 56% en milieu urbain pour 49% de sexe féminin), ils ne seraient plus que 26,7% à l’horizon 2030. La majorité de ces enfants sont célibataires et seulement près de 50.000 sont ou ont été mariés mais le phénomène est d’ordre féminin (94,8% ou 45786 filles contre 5,2% ou 2505 garçons). 97,1% (44469 filles) sont mariées, 2,3% (1044 filles) divorcées et 0,6% (273 filles) sont veuves.       
En 2014, le taux d'analphabétisme des enfants de 10-18 ans est de 4,8% contre 32,2% pour l’ensemble de la population. Les jeunes filles sont plus exposées à l’analphabétisme que les jeunes garçons (5,9% contre 3,8%). Ce taux est de l’ordre de 1,9% dans le milieu urbain contre 8,5% dans le milieu rural avec un écart entre les garçons et les filles, respectivement de 0,1 et de 4,7 points.
Le taux de scolarisation des enfants de 7 à 12 ans est de 95,1% au niveau national, avec 97,8% dans le milieu urbain et 91,6% dans le milieu rural. Ce taux est de 95,7% pour les garçons (97,8% dans l’urbain et 93,0% dans le rural) et de 94,4% pour les filles (97,9% dans l’urbain et 90,1% dans le rural). 38,8% des enfants en 2014 ont le niveau primaire, 14,8% le niveau secondaire collégial et 4,5% le niveau secondaire qualifiant. 19,8% de garçons contre 19% de filles ont bénéficié d’une formation de niveaux secondaire et/ou supérieur. En milieu urbain, près du quart des enfants ont le niveau de l’enseignement secondaire et plus (24,3%) alors que cette proportion n’est que de 13,1% dans les campagnes.
Toujours pour le même exercice (2014), le taux d’activité des enfants de 15-18 ans s'élevait à 26%. Il était de 36,9% dans les campagnes contre 14,9% dans les villes et s’établissait à 36,9% pour les garçons et à 14,9% pour les filles. Près de 69.000 enfants âgés entre 7 et 15 ans exerçaient une activité économique, soit 1,5% des enfants de cette tranche d’âge. Les principaux secteurs pourvoyeurs de postes d’emploi aux enfants sont l’agriculture en zones rurales, les services et l’industrie y compris l’artisanat en zones urbaines.
En 2011, près de 28,8 enfants sur 1000 naissances vivantes décèdent avant d’atteindre l’âge d’un an et 30,5 pour mille décèdent avant d’atteindre l’âge de cinq ans. En 2014, le nombre d’enfants en situation de handicap s’élève à près de 169 mille personnes (soit 1,5% de la population des enfants), dont 55,2% de garçons et 54,6% vivant en milieu urbain. En 2014, 660 enfants étaient sans abri, dont 30,2% sont des filles et les deux tiers sont dans les villes (73,6%).

H.T
Jeudi 23 Novembre 2017

Lu 847 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés