Libération





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’USFP, le RNI, le PI et le PAM scellent une alliance pour diriger le conseil régional et les autres conseils territoriaux de Souss-Massa


H.T
Jeudi 16 Septembre 2021

Les élus de quatre partis politiques de la région de Souss-Massa ont signé une charte d'honneur en vue de former une alliance pour diriger le conseil régional de Souss-Massa, ainsi que les conseils provinciaux des collectivités territoriales. Il s’agit en l’occurrence du RNI, de l’USFP, du PAM et du PI. En effet, ces quatre partis ont décidé d’élire les présidents de ces conseils et les membres de leurs bureaux de manière coordonnée, concertée et participative loin de toute logique d'hégémonie, quel que soit le nombre de sièges qu’a obtenu l'un ou l'autre de ces partis formant cette alliance quadripartite. Ils ont également décidé de mettre un terme à certaines pratiques viles qui ont toujours marqué la formation des bureaux des conseils communaux, provinciaux et régionaux, et de couper l’herbe sous les pieds de ceux qui tentent d’acheter les voix des grands électeurs et des élus et bien d’autres pratiques (comme l’enlèvement des élus et leur séquestration) exercées avant la formation des bureaux de ces conseils, dans le but de faire pencher la balance en faveur d’une partie au détriment d’une autre. Ainsi, les composantes de cette alliance quadripartite ont convenu, en vertu de la charte d’honneur signée, que la gestion serait collective et participative pour les conseils communaux et provinciaux et pour le conseil régional, et la répartition des sièges de responsabilité se ferait en fonction des résultats des élections, qui n'ont heureusement accordé la primauté à aucun parti en termes de nombre d’élus, à l’exception de rares communes comme la municipalité d’Ait Azza à Taroudant et la commune de Taghazout à Agadir Ida-Outanane. En vertu de cette alliance, il est prévu que le Parti de la Rose assumera la vice-présidence dans plusieurs collectivités territoriales lors de la formation de leurs bureaux, comme c'est le cas de la ville de Dcheira en la personne de Yassine Bikandar, à Inezgane en la personne de Hamid Oufkir, à Ait Melloul en la personne de Hassan Bellaj, à Agadir en la personne de Mhand Akernane et à Tiznit en la personne de Hassan Benouari, ainsi qu'une vice-présidence au bureau du Conseil régional de Souss-Massa en la personne de Hassan Marzouki. 


Lu 276 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS