Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'ONEE franchit le cap des 9 millions de LBC installées




Baptisée "INARA", cette opération de grande envergure lancée en 2007 a confirmé les effets positifs escomptés en termes d'optimisation de la consommation d'électricité
L'Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) a célébré, mardi à Casablanca, l'installation de sa 9 millionième Lampe à basse consommation (LBC), s’inscrivant dans le cadre de l’opération "INARA" qui vise le remplacement de 15 millions de lampes à incandescence par des LBC.
Cet événement s'inscrit dans le cadre de la poursuite des actions engagées par l'Office depuis plus de dix ans pour l'encouragement à l'efficacité énergétique et l'incitation à la rationalisation de la consommation d'énergie dans les secteurs résidentiels et administratifs et confirme l’adoption par l’ONEE des objectifs ambitieux définis en la matière au niveau de la Stratégie énergétique nationale.
Baptisée "INARA", cette opération de grande envergure lancée en 2007, a été achevée en 2010 et a permis l'installation de 5 millions de LBC au niveau de l'ensemble des communes où l'Office assure la distribution de l'électricité, ont indiqué des responsables de l’ONEE lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation de cette initiative.
L'évaluation d'impacts de cette première phase, ont-ils relevé, a confirmé les effets positifs escomptés en termes d'optimisation de la consommation d'électricité, et ce à travers un effacement de la demande aux heures de pointe estimé à 200 MW, une économie d'énergie cumulée d'environ 2 600 GWh depuis le début de l'opération, une réduction des émissions C02 de 330 000 tonnes par an et une économie annuelle en fioul de 110 000 tonnes.
Lancée en décembre 2014, la deuxième phase "INARA II" qui a bénéficié du financement de la Banque allemande KFW et d’un Don d'united nations environment program (UNEP) vise à réaliser un effacement prévisionnel de 330 MW durant la pointe (soit 5.6 % de l'appel de puissance maximum enregistré en 2015) ainsi qu'une économie d'énergie de l'ordre de 770 GWh/an, soit une économie annuelle en fioul estimée à 290 000 tonnes, ont-ils souligné, notant que pour garantir le succès de cette opération, l'Office, en sa qualité d'expert dans le domaine, a mis en place un dispositif qui permet au consommateur final de disposer de LBC de grande qualité à un prix très abordable.
Selon l’Office, d'autres mesures importantes en matière d'efficacité énergétique seront lancées incessamment dont, en particulier, l'introduction de la technologie LED pour les besoins de l'éclairage résidentiel et public et l'installation de compteurs bi-horaires basse tension pour les clients résidentiels ou patentés dont la consommation dépasse 500 kWh par mois.
L'ONEE contribue également à la mise en œuvre de mesures prises par les pouvoirs publics pour le renforcement de l'efficacité énergétique dont l'application de l'horaire GMT+1 et la mise en place de structures tarifaires favorisant la rationalisation de la consommation de l'électricité.

Jeudi 3 Novembre 2016

Lu 559 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés