Libération

Facebook
Rss
Twitter





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'ONDA améliore son résultat net de 1,6%




L'Office national des aéroports (ONDA) a réalisé un résultat net de 566 millions de dirhams (MDH) au titre de l'exercice 2019, soit une progression de 1,6% par rapport à l'année précédente.
Le résultat net de l'exercice 2019 a été en hausse de 9 MDH par rapport à l’an dernier, soit +1,6%, indique l'Office dans son rapport financier 2019.
L'ONDA a ainsi pu maintenir sa capacité d’autofinancement à un niveau confortable de 1,6 milliard de dirhams (MMDH), relève la même source, ajoutant que la CAF dégagée permet de continuer ses projets de développement, tout en maintenant son rythme de contribution au budget général de l’Etat.
Ainsi, rapporte la MAP, le résultat d'exploitation a atteint 1321 MDH, en hausse de 129 MDH, soit +10,8% par rapport à 2018, avec une marge brute d’exploitation de 31,1% contre 29,8% l’an dernier, fait ressortir le communiqué, ajoutant que le résultat financier de l'exercice 2019 a été déficitaire de 202 MDH.
Le chiffre d'affaires (CA) de l’année 2019 s'est élevé à 4,242 MMDH, en hausse de 235 MDH par rapport à l’an dernier, soit +5,9%, fait savoir l'ONDA, notant que le CA propre à l’exercice, hors avoirs survol des vols domestiques RAM, a atteint 4,324 MMDH, en hausse de 315 MDH, soit 7,9% par rapport à 2018.
S'agissant de l'endettement, l'ONDA fait savoir que ses dettes de financement se sont élevés à 4785 MDH à fin décembre 2019, stables par rapport à l’an dernier, ajoutant que le taux moyen pondéré de la dette de financement est de 4,16%.
L'Office fait en outre remarquer que la trésorerie nette à fin décembre 2019 atteint 1576 MDH, en hausse de 1414 MDH suite notamment au remboursement du crédit de TVA par l'Etat.
Les éléments exceptionnels de l'exercice 2019 concernent principalement la provision partielle du reliquat de TVA non remboursé dans le cadre de l’affacturage, la provision pour indemnisation du Groupe TGCC/Jet Alu/ Intertridim à hauteur de 73 MDH pour préjudices subis au titre des travaux du marché d’extension du terminal 1 de l’aéroport Mohammed V.
Il s'agit également de la provision pour dépréciation des immobilisations en cours à hauteur de 30 MDH des équipements de Cute et téléaffichage prévus initialement pour le T1 de l’aéroport Mohammed V (marchés 2009) et de la reprise de provision pour dépréciation des immobilisations en cours des hangars de Benslimane à hauteur de 52 MDH suite à l’établissement d’avenants pour l’achèvement des travaux à destination d’occupation temporaire pour des opérateurs aéronautiques.

Lundi 4 Mai 2020

Lu 282 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.