Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’OCP affiche une performance financière élevée

Les perspectives du marché pour 2020 demeurent incertaines en raison de la pandémie du Covid-19




L’OCP affiche une performance financière élevée
 En dépit des conditions de marché moins favorables, le groupe OCP a enregistré une bonne performance et a maintenu un bon niveau de rentabilité au titre de l’année 2019.
Acteur majeur de l’industrie des engrais, le groupe a durant cet exercice affiché « de nouveau une performance financière parmi les plus élevées du secteur, soutenue par une croissance de ses capacités de production ainsi que par son efficacité opérationnelle », a affirmé son président directeur général, Mostafa Terrab.
Dans un contexte marqué par une baisse générale des prix, « l’OCP a réussi à maintenir une performance équilibrée sur les trois segments de la chaîne de valeur lui permettant d’afficher une marge d’EBITDA de 28%, significativement supérieure à la moyenne du secteur », a-t-il souligné dans un document synthétisant les résultats du quatrième trimestre et de l’année 2019 du groupe.
A propos de l'EBITDA, par exemple, il ressort des chiffres publiés dans ledit document qu’il s'est élevé à 15.333 millions de dirhams (1,59 milliard de dollars), contre 17.076 millions de dirhams (1,82 milliard de dollars) en 2018, correspondant à une baisse de l’ordre de 10%
Ce recul est principalement dû à la baisse de 3% du chiffre d’affaires sur la période par rapport à l’exercice précédent, a expliqué l’OCP faisant toutefois remarquer qu’il « a maintenu un niveau de marge d‘EBITDA solide à 28% contre 31% en 2018, grâce à sa stratégie de maîtrise des coûts ainsi qu’à son efficacité opérationnelle résultant de son programme d'investissement ».
A propos du chiffre d’affaires, la note du groupe révèle à juste titre qu’il a atteint 54.092 millions de dirhams (5,62 milliards de dollars), contre 55.906 millions de dirhams (5,95 milliards de dollars) en 2018.
Soulignons que ce recul intervient dans un contexte marqué par la baisse, d'un trimestre à l'autre, des prix des engrais qui ont globalement connu un recul de 35%, suite à l'effet combiné d'une offre abondante et de la baisse des prix des matières premières.
Ajoutons également que cette période a été marquée par l’accroissement des importations d’engrais dans la plupart des régions qui se sont surtout matérialisées par l'accumulation de stocks, en particulier aux Etats-Unis et en Inde.
Analysant en détail l’évolution du chiffre d’affaires, il apparaît que celui du segment de la roche a baissé de 4% par rapport à l'année précédente et représentait 18% du chiffre d’affaires total.
Selon les explications du groupe, « ce segment a été impacté par la baisse des volumes, principalement due à une demande en baisse en Amérique du Nord suite à la fermeture de capacités industrielles et au recul des ventes en Amérique
latine ».
Concernant les ventes d’acide phosphorique, qui ont représenté 17% du chiffre d’affaires total, il apparaît qu’elles ont reculé de 4% par rapport à l’année précédente sous l’effet de la baisse des prix en comparaison avec 2018.
A en croire l’OCP, « les volumes sont restés globalement stables, soutenus principalement par la hausse des volumes exportés vers l'Inde, où la demande a été stimulée par la production locale d'engrais ».
Quant au chiffre d’affaires des engrais, il a diminué de 4% par rapport à l'année précédente et a représenté 54% du chiffre d’affaires total, a indiqué le groupe précisant que « la baisse significative des prix des engrais a été partiellement compensée par la hausse des volumes exportés, en particulier vers l’Amérique latine et l’Europe ».
A noter que le résultat d'exploitation du groupe au titre de 2019 s'est élevé à 6362 millions de dirhams (663 millions de dollars), contre 10.006 millions de dirhams (1,04 milliard de dollars) en 2018, reflétant principalement des coûts d'amortissement plus élevés liés à la mise en production des nouveaux investissements réalisés.
De son côté, la marge brute pour la même période a atteint 34.225 millions de dirhams (3,56 milliards de dollars) contre 35.236 millions de dirhams (3,75 milliards) un an plus tôt, a fait savoir l’OCP assurant que la baisse des coûts des matières premières a été largement contrebalancée par la baisse des prix des engrais et que le taux de marge, qui est demeuré stable d’une année à l’autre, s’est affiché à 63%.
Quant à l'endettement financier net, le communiqué indique qu’il s'est élevé à 45.499 millions de dirhams (4,74 milliards de dollars) avec un ratio de levier financier de 2,93 (hors impact IFRS16) au 31 décembre 2019.
S’agissant des perspectives pour l’année en cours, l’OCP est persuadé que les fondamentaux du marché devraient légèrement s’améliorer, nonobstant la situation actuelle du marché.
Le groupe table ainsi sur « une croissance de la demande attendue dans toutes les régions avec des prix relativement stables en 2020, accompagnée également par la hausse des prix des matières premières agricoles et un indice d’accessibilité favorable au fermier ».
S’agissant de l’évolution de l'offre, l’OCP pense que « la montée en puissance des capacités en Arabie saoudite, au Maroc, en Turquie et en Egypte devrait être partiellement absorbée par les fermetures annoncées de certaines usines. (Alors que) le niveau des exportations chinoises reflétera leur demande intérieure et demeurera un paramètre clé à surveiller au cours des prochains mois ».
Quant aux prix des matières premières, ils « devraient poursuivre leur recul, notamment le soufre devant bénéficier de l’arrivée de capacités additionnelles en Arabie saoudite et en Chine », a-t-il soutenu.
Mais attention ! Le groupe OCP prévient que « ces prévisions demeurent incertaines en raison de la pandémie du Covid-19, dont les effets devraient être temporaires et semblent limités à ce stade principalement à des problèmes logistiques ».

Alain Bouithy
Lundi 6 Avril 2020

Lu 868 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.