Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Justice pour les enfants




“Une justice sociale sans travail des enfants, un objectif réalisable». Le thème de la rencontre que le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle organisera mardi prochain à Rabat en coopération avec le Bureau international du travail, est d’une importance capitale en ces temps où la morosité et le pessimisme règnent en maîtres absolus.
La qualité de ces assises découle non seulement de la pertinence des thèmes qui seront débattus, mais aussi d’un constat : ni les coûteuses campagnes de communication diligentées en grande pompe, ni  le dispositif répressif mis en place par le législateur ne sont arrivés à bout de ce phénomène dont les causes sont intrinsèquement liées à la pauvreté, aux défaillances du système d’enseignement et à la nette propension de certains petits entrepreneurs de tourner le dos à une loi qu’ils croient pouvoir détourner en y mettant le prix.
Le travail des enfants, phénomène à la fois social, culturel, politique, économique et démographique, demeuré pendant longtemps sujet tabou, est, certes, politiquement admis de nos jours, mais la volonté de l’attaquer frontalement semble encore économiquement et socialement risquée.
Mais  puisqu’il s’agit là, avant toute chose, d’une question de justice sociale, nul ne peut en remettre la réponse à d’improbables lendemains sans risquer d’en payer le tribut. D’où l’importance du débat qui sera initié à Rabat.

AHMED SAAIDI
Vendredi 17 Avril 2009

Lu 287 fois

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés