Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Istihqaq”, une bourse qui encourage la culture de l’excellence scolaire

Les élèves méritants bénéficient d’un financement de leurs études universitaires




“Istihqaq”, une bourse qui encourage la culture de l’excellence scolaire
Le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saïd Amzazi et le directeur de la Fondation Mohammed VI de promotion des œuvres sociales de l’éducation-formation, Youssef El Bakkali ont procédé  à la remise des bourses d’excellence «Istihqaq» au profit de la 17ème promotion des enfants des adhérents de la Fondation ayant  réussi avec excellence les examens du baccalauréat 2018-2019, et ce lors d’une cérémonie organisée à cette occasion, jeudi à l'Institut Mohammed VI de formation des imams, morchidines et morchidates.
Dans son allocution à l’occasion de cette  cérémonie marquée par la présence de personnalités gouvernementales, des élèves bacheliers et leurs parents ainsi que des représentants du système éducatif, Youssef El Bakkali a indiqué que «La bourse "Istihqaq" est accordée chaque année à plus de 3.000 élèves qui ont obtenu leur baccalauréat avec mention "très bien" atteignant 12.000 bénéficiaires en 2019». «La bourse Istihqaq vise à encourager la culture de l'excellence scolaire véhiculant les valeurs sociales de la Fondation et s’inspirant des orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en ce qui concerne la nécessité d'activer d'une manière optimale la stratégie nationale de la réforme du système éducatif et l'investissement nécessaire dans le capital humain pour aider la jeune génération et l'encourager à accéder à des rangs scientifiques prestigieux», a-t-il expliqué avant de se réjouir du nombre élevé des filles bénéficiaires qui a atteint 63%.
Pour sa part, Saïd Amzazi, a exprimé sa fierté de pouvoir récompenser ces élèves qui ont travaillé avec acharnement pendant leur parcours scolaire, faisant montre de persévérance. Le ministre a tenu à remercier «les élèves exceptionnels pour leur persistance, leur détermination et leur persévérance, ainsi que leurs pères et mères pour leurs sacrifices et leur dévouement à élever correctement leurs enfants pour atteindre le plus haut niveau d'excellence». Il a en outre souligné que cette cérémonie vise à récompenser tous les cadres éducatifs et administratifs, les félicitant pour leurs efforts en vue d’améliorer notre système éducatif.  
Cet événement a, par ailleurs, été marqué par la présence de l’inventeur Rachid Yazami en tant qu’invité d’honneur. Il s’est dit heureux de «pouvoir participer à cette cérémonie qui a honoré des élèves intelligents, issus de familles modestes et enfants d'enseignants, qui ont brillé lors des examens du baccalauréat ». «C’est une reconnaissance des efforts consentis par la Fondation a portée pendant plusieurs années pour atteindre ce niveau ». Et d’ajouter: "Cela restera un signal positif et optimiste pour les futures jeunes générations".
Pour rappel, le montant de la bourse Istihqaq est de 1000 dirhams par mois. Elle couvre 10 mois d’études par année, pour une durée de trois années. Le montant global de la bourse est donc de 30.000 dirhams. La Fondation a lancé cette année une bourse pour l’enseignement primaire, en vue d’améliorer la qualité de l’éducation et de créer un climat culturel propice aux enfants dès leur jeune âge.


 

Divers

Alerte ONSSA

L'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a indiqué, jeudi, qu'il a été constaté qu’un échantillon d’un lot de conserves de boulettes de sardine produit le 22-10-2018 par la société AVEIRO MAROC est non conforme sur le plan sanitaire, relevant que ladite société a procédé immédiatement au retrait total de ce lot auprès de ses clients.
"Dans le cadre des interventions régulières des services du contrôle de l'ONSSA, il a été constaté qu’un échantillon d’un lot de conserves de boulettes de sardine produit le 22-10-2018 par la société AVEIRO MAROC est non conforme sur le plan sanitaire", précise l'Office dans un communiqué, notant qu'"immédiatement informée, ladite société a procédé au retrait total de ce lot auprès de ses clients grâce au système de traçabilité dont elle dispose". En parallèle, les investigations menées par les services de l’ONSSA auprès de ladite société ont montré que les pratiques de fabrication, de traçabilité et de qualité "ne relèvent aucune anomalie". Selon la même source, des analyses sur un large échantillonnage des produits de marque "CARLE" fabriqués par cette société ont été jugés conformes et ne présentent aucun risque pour le consommateur.

Arrestation

Un inspecteur de police relevant de la brigade de recherche et d'intervention à la préfecture de police de Tanger a été contraint, jeudi, de brandir son arme de service sans en faire usage, pour arrêter un individu, soupçonné de violence sur ascendants et de mettre sérieusement en danger la sécurité des éléments de la police à l'aide d'une arme blanche.
La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué, dans un communiqué, qu'une patrouille de police était intervenue pour appréhender le suspect âgé de 22 ans, sur la base d'une plainte déposée contre lui par son père pour violence sur ascendants, ajoutant que cet individu a opposé une résistance violente en menaçant les éléments de la patrouille, à l'aide de deux couteaux, ce qui a contraint l'inspecteur de brandir son arme de service, sans l'utiliser, et neutraliser le danger en interpellant le mis en cause.
Le prévenu a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, afin d'élucider les tenants et aboutissants de cette affaire et de déterminer tous les actes criminels qui lui sont reprochés, a conclu la DGSN.

 

Mehdi Ouassat
Samedi 30 Novembre 2019

Lu 1398 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.