Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Installation de passages de désinfection dans les ports de pêche du Nord et du Nord-Est




La Chambre des pêches maritimes de la Méditerranée procédera à l'installation de passages de désinfection dans l'ensemble des ports s'étendant le long des côtes de Larache, sur la façade atlantique, et jusqu'à Saidia, sur la Méditerranée.
La Chambre a annoncé, dans une note d'information, que l'installation de passages de désinfection dans les ports relevant de son ressort territorial, vise à assurer la continuité de la production et à protéger les pêcheurs professionnels des dangers de la pandémie, exhortant à cet égard les professionnels à respecter les mesures fixées par les autorités publiques.
Ainsi, rapporte la MAP,  la Chambre a procédé, samedi, à l'installation d'un passage de désinfection à l'entrée du port de pêche de Tanger pour tous les pêcheurs et professionnels, et ce dans le cadre d'une série de mesures préventives contre la propagation du nouveau coronavirus, portant, entre autres, sur la distribution de désinfectants pour les mains dans les installations portuaires et de sacs en plastique pour la collecte des déchets, qui seront également distribués sur les bateaux de pêche.
D'autres actions ont été menées dans ce sens en coordination avec les autorités locales, notamment la distribution de thermomètres sans contact pour mesurer la température corporelle de toute personne entrant au port.
Ces mesures s'inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre des directives du ministère de la Santé et du ministère de l'Intérieur, en vue d'assurer la continuité de l'activité du secteur de la pêche et de protéger les ressources humaines de tous risques liés au virus.
A noter que les autorités publiques et la Chambre des pêches maritimes de la Méditerranée avaient œuvré pour assurer la continuité des services du marché de gros de première vente au port, en fournissant des produits de stérilisation et des masques de protection et en adoptant les mesures de distanciation sociale, outre le maintien de la distance de sécurité au sein du marché, l'organisation de campagnes de sensibilisation et le respect des normes sanitaires recommandées.

Divers Economie

Total Maroc réalise un résultat net consolidé en baisse de 23%

Total Maroc a réalisé un résultat net consolidé de 600 millions de dirhams (MDH) à fin décembre 2019, en baisse de 23% par rapport à l'exercice précédent.
Cette baisse s'explique principalement par la forte variation des cours internationaux des produits pétroliers, qui a entraîné un effet de stock négatif au 31 décembre 2019 et généré une baisse des marges, a expliqué Total Maroc dans un communiqué sur ses résultats annuels 2019, publié à l'issue de son Conseil d'administration. Quant au chiffre d’affaires consolidé, il s’est établi, à fin 2019, à 12,31 milliards de dirhams (MMDH), a ajouté la même source.
En ce qui concerne les perspectives, le communiqué souligne que Total Maroc fait face, en 2020, à de nombreux défis dans un environnement marqué par la pandémie du Covid-19, faisant savoir que l'impact financier de ces éléments est en cours d’évaluation et sera communiqué ultérieurement.

Création à Rabat de la Fondation nationale pour
l’identification et la traçabilité animales, “TARKIM”


La Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural «COMADER» a annoncé récemment la création de la Fondation nationale pour l’identification et la traçabilité animales « TARKIM » dans le but d’assurer l’identification et la traçabilité des bovins, ovins et caprins durant toutes les étapes de leur vie et le suivi de leurs mouvements.
L’Assemblée générale constitutive de la Fondation nationale pour l’identification et la traçabilité animales « TARKIM » s’est tenue selon la technique de vidéoconférence sous la présidence de la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural avec la participation des responsables des directions centrales du ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires « ONSSA » et des professionnels des deux filières viandes rouges et lait « FIVIAR » et « Maroc Lait », indique un communiqué de COMADER.
Lors de cette Assemblée générale constitutive, il a été procédé à l’approbation à l’unanimité du statut et de l’élection des membres du Bureau de gestion de la Fondation nationale pour l’identification et la traçabilité animales « TARKIM » présidée par M’hammed Karimine, ajoute le communiqué.
Cette initiative constitue un nouveau levier de la nouvelle stratégie «Génération Green» pour le développement des deux filières animales viandes rouges et lait compte tenu de ses retombées positives sur le renforcement du contrôle sanitaire et le suivi technique du cheptel en vue d’améliorer la qualité des produits et rassurer le consommateur marocain, conclut le communiqué.

Vendredi 17 Avril 2020

Lu 335 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.