Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Plaider coupable




Une Américaine poursuivie pour avoir été seins nus en présence de ses beaux-enfants alors qu'elle effectuait des travaux à son domicile a finalement conclu un accord avec l'accusation et plaidé coupable d'attentat à la pudeur devant un adulte: son propre mari.
Tilli Buchanan a dû se résoudre à cet étrange accord pour éviter d'avoir à passer en jugement et d'être fichée comme délinquante sexuelle en cas de condamnation, a expliqué son avocat à des médias de l'Utah (ouest des Etats-Unis), qualifiant toute cette affaire de "grotesque".
Mme Buchanan était poursuivie après avoir été vue torse nu par les trois enfants de son mari, âgés de neuf à treize ans, alors que le couple effectuait des travaux d'isolation dans le garage de leur maison.
Son mari se trouvait lui aussi torse nu au moment des faits mais n'a pas fait l'objet de poursuites. Le couple avait expliqué avoir décidé de se mettre en sous-vêtements pour éviter de se salir.
Les enfants avaient rapporté l'épisode à leur mère et Mme Buchanan avait fini par être inculpée en 2019. Elle avait protesté en vain, arguant que si son mari pouvait travailler torse nu, elle ne voyait aucune raison l'empêchant d'en faire autant.
Les services du procureur local ne l'ont pas vu de cet oeil, estimant qu'une femme montrant ses seins constituait bien un attentat à la pudeur dans la société américaine actuelle.
A la suite d'une négociation avec les services du procureur, Tilli Buchanan a donc reconnu mardi avoir exhibé ses seins nus devant un adulte, causant par là même "un trouble", même s'il s'agit en l'occurrence de son mari. L'accusation sera abandonnée dans un an si elle ne commet pas d'autre crime d'ici là.


Les policiers blancs utilisent plus leur arme que les noirs aux USA
Les policiers américains blancs utilisent davantage leur arme que leurs collègues noirs, et encore plus dans les quartiers à majorité noire, selon une étude qui conforte un sentiment souvent exprimé par les minorités aux Etats-Unis.
Quand ils sont appelés sur des interventions d'urgence, les agents blancs utilisent en moyenne deux fois plus souvent "la force des armes que les agents noirs", écrivent les économistes Mark Hoekstra et CarlyWill Sloan de l'Université A&M au Texas.
S'ils font usage de leur arme de manière comparable "dans les quartiers blancs et mixtes, les agents blancs sont cinq fois plus susceptibles d'utiliser leur arme dans des quartiers à majorité noire", soulignent-ils dans une étude soumise à discussions sur le site du Bureau national de la recherche économique.
Pour parvenir à ces chiffres, les chercheurs ont épluché plus de deux millions d'appels passés au numéro d'urgence 911 dans deux grandes villes américaines -- non citées -- qui dépêchent les agents au hasard.
L'échantillon n'est donc pas forcément représentatif de tout le pays mais est suffisamment large pour "démontrer que la question raciale compte à un moment où la police, et les agents blancs en particulier, savent qu'ils sont observés de près par les médias et la population", écrivent-ils, en rappelant que 24% des Afro-Américains n'expriment "aucune confiance" dans la police locale.
Les morts de Noirs abattus par des policiers blancs provoquent régulièrement l'émoi aux Etats-Unis, où elles ont donné naissance au mouvement "Black Lives Matter" (la vie des Noirs compte).

Lundi 2 Mars 2020

Lu 807 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif