Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Inauguration d'une unité d'hémodialyse à l’hôpital provincial d'El Jadida




Le Centre hospitalier provincial (CHP) Mohammed V d'El Jadida s'est doté d'une unité d'hémodialyse, inaugurée, lundi, dans la foulée des festivités marquant le 64ème anniversaire de la Fête de l'Indépendance.  Ce projet a été réalisé en partenariat avec l'INDH dans le cadre du 2ème programme d’accompagnement aux personnes en situation précaire, le ministère de la Santé publique et l'Association initiatrice Chouaib Doukkali pour les personnes atteintes d'insuffisance rénale.
Financé par l'INDH à hauteur de 1,4 million de dirhams et par le ministère de la Santé publique (315.000,00 dirhams), ce projet a vu le jour grâce à un effort financier colossal, où l'Association prend en charge la mise à niveau du centre et son fonctionnement.  Ce centre est doté de traitement d'eau de haute performance, ainsi que de plusieurs générateurs d'hémodialyse de dernière génération.
Créée en 1999 à l'ancien siège de l’hôpital Mohammed V d'El Jadida, cette unité a été équipée en matériel nécessaire, avant d'être rénovée et dotée d'autres équipements par l'Association Doukkala en 2007.  Le centre assurait quelque 27.000 séances de dialyse à raison de 3.500 séances/an, au profit de patients issus de classes sociales démunies, atteints d’insuffisance rénale chronique et aiguë.
L'objectif de cette unité est de rapprocher les malades des prestations de ce nouveau centre, mais aussi de sensibiliser à la prévention et d'assurer aux patients un suivi et accompagnement appropriés, indique Jawad Zakari, président de l'Association. Hassar Mohamed Jawad, secrétaire général de l'Association, a, quant à lui, fait savoir que 100 malades peuvent être traités au niveau de cette unité, soit quelque 100.000 séances de dialyse par an.
Il s'agit, a-t-il ajouté, de l'un des rares partenariats public-privé réussi, qui permettra des soins annuels au prix de quelque 60.000 dirhams, alors que les mêmes prestations coûteraient au malade 70.000 dirhams par mois dans le privé.  L'objectif est d'apporter assistance aux malades, mais aussi de participer au développement humain en prenant ces derniers en charge d'une manière effective et psychologique, a-t-il dit.

 

Divers

Enquête

Quatre personnes ont été déférées devant le tribunal de première instance (TPI) de Casablanca sur fond de l'arrestation de la personne parue dans une vidéo en train de négocier avec une femme, pour intervenir en faveur de sa mère détenue en prison afin d'obtenir une peine atténuée en contrepartie d'une somme d'argent.
Le procureur du Roi a indiqué, dans un communiqué parvenu à la MAP lundi, que les investigations menées par le service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca, sous la supervision du parquet compétent, ont permis d'établir que la personne qui apparaît dans la vidéo faisait l'objet d'un avis de recherche dans une autre affaire d'escroquerie où il a prétendu être procureur du Roi et qu'il a déjà été condamné pour des actes similaires d'escroquerie. Le principal concerné a fait croire à la personne détenue qu'il est en mesure d'intervenir en sa faveur pour avoir une peine atténuée en contrepartie d'une somme d'argent, ajoute le communiqué, précisant que l'enquête n'a fait ressortir aucun lien entre la personne qui apparaît sur la vidéo et l'instance judiciaire qui a émis le jugement dans l'affaire de cette détenue.
Le principal concerné a profité de ses liens avec un élément de la police travaillant au tribunal pour prendre contact avec la concernée, qui était en détention provisoire, depuis un téléphone de police, poursuit la même source. Un autre fonctionnaire de sûreté, ami du principal concerné, est également suspecté de lui avoir demandé de faire profil bas après avoir vu la vidéo, fait savoir le document, notant qu'un autre individu a été arrêté pour sa complicité présumée dans ces actes d'escroquerie.

Arrestation

Les éléments de la sûreté nationale de l'aéroport international Mohammed V de Casablanca ont arrêté, dimanche soir, un ressortissant sénégalais âgé de 33 ans, qui fait l'objet d'un mandat d’arrêt international émis par les autorités judiciaires mauritaniennes pour exécuter une décision judiciaire.
La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué, dans un communiqué, que le mis en cause a été interpellé dès son arrivée à l’aéroport international Mohammed V en provenance d’Italie. Le Sénégalais a été soumis aux procédures d’arrestation après que l'opération de pointage a révélé qu'il fait l'objet d’une notice rouge émise par Interpol dans une affaire d'escroquerie, précise le communiqué.
Le ressortissant étranger a été placé en garde à vue conformément à la procédure d'extradition, tandis que le Bureau central national relevant de la DGSN a informé les autorités de la sûreté mauritanienne de son arrestation, a ajouté la même source.

 

Libé
Mardi 19 Novembre 2019

Lu 838 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com