Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Inauguration à Rabat du 10ème Orange Digital Center de la région Moyen-Orient et Afrique

Un écosystème entièrement dédié au développement des compétences numériques et à l’innovation


Alain Bouithy
Dimanche 27 Mars 2022

Inauguration à Rabat du 10ème Orange Digital Center de la région Moyen-Orient et Afrique
Former les jeunes au numérique, soutenir l’entrepreneuriat innovant et renforcer leur employabilité. Telle est l’ambition poursuivie par le Groupe Orange qui vient d’inaugurer à Rabat son premier espace «Orange Digital Center» (ODC) au Maroc.

Ouvert et accessible gratuitement à tous, l’ODC de Rabat est le 10ème de la région Moyen-Orient et Afrique, ont confié les responsables de cet espace moderne et bien équipé lors d’une visite guidée organisée mercredi 23 mars sur les lieux.

Lancé avec la coopération allemande, l’espace « Orange Digital Center » réunit en un même lieu quatre programmes stratégiques du groupe de télécommunications : une « Ecole du code », un atelier de fabrication numérique « FabLab Solidaire », un accélérateur de startup « Orange Fab », soutenu par « Orange Ventures », le fonds d’investissement du Groupe Orange.

L’ODC de Rabat est « un centre où tout le monde peut venir apprendre à coder. Il offre une opportunité aux futurs entrepreneurs, les nouveaux Steve Jobs, de monter des projets et de les matérialiser », a déclaré un ton satisfait Hendrik Kasteel, directeur général d’Orange Maroc.

Ce dernier expliquera un peu plus tard que les programmes mis en œuvre par l’opérateur télécommunications avec l’appui de ses partenaires « nous aident à atteindre nos objectifs, qui consistent à donner aux jeunes les clés pour améliorer leurs compétences numériques afin de soutenir leur employabilité et de contribuer à l’écosystème entrepreneurial ».

En effet, comme l’a relevé Nadia Mrabi Taibi, manager CSR et Orange Digital Center Maroc, tout au long de cette visite guidée : «L’Ecole du code permet aux jeunes d’apprendre plus sur les nouvelles technologies et de peaufiner leurs compétences numériques».

Le centre s’adresse aux jeunes diplômés ou non diplômés et à ceux qui sont en reconversion professionnelle. «Il est très important de garder ce point en tête parce qu’il n’y a pas que ceux qui sont à l’école qui vont être formés, mais aussi ceux qui n’ont pas accès à ces formations technologiques », a-t-elle tenu à préciser.

«L’école du code permet d’ouvrir des ODC Clubs au niveau des universités pour garder cette connexion avec l’ensemble des partenaires et les étudiants», a-t-elle poursuivi indiquant que des partenariats ont été noués avec des universités afin de servir d’autres régions du Royaume.

Selon ses explications, « on essaie d’avoir le maximum de compétences et d’être entourés de partenaires qui nous apportent et la pédagogie et du contenu », ajoutant qu’environ une trentaine de sessions de formation ont été organisées sur les nouvelles technologies.

Il est important de préciser que tous les programmes dispensés dans cet espace vont de la formation au numérique dont 90% sont des pratiques, à l’accompagnement pour les porteurs de projets en passant par l’accélération de startups et l’investissement dans ces dernières, a relevé le top management Orange Maroc dans sa communication.

A propos des ODC Clubs, comme l’a mentionné Hendrik Kasteel dans sa déclaration, le groupe compte prochainement en ouvrir plusieurs à travers le Royaume, à commencer par l’Université Hassan II de Casablanca. 

« Le FabLab solidaire est un espace de fabrication numérique qui draine beaucoup de jeunes. Les jeunes y travaillent sur un projet et peuvent peaufiner leur prototype sur place. On est donc en mode création, grâce au matériel disponible sur place », a souligné Nadia Mrabi Taibi.

A propos d’«Orange Fab», il est à préciser que ce programme est doté d’un fonds d’investissement de 50 millions d’euros dédié à l’Afrique et l’équipe en charge de l’ODC Maroc espère capter 40% de ce montant à travers un certain nombre d’initiatives mises en place et qui permettront l’éclosion de plusieurs startups marocaines matures.

« Nous sommes très ravis d’être entourés par des partenaires magnifiques et sérieux dont le ministère de l’Education, les universités d’enseignement supérieur et pas mal de gens qui nous accompagnent », s’est pour sa part réjouie Nadia Mrabi, manager CSR et ODC Maroc.

S’adressant aux jeunes qui seraient intéressés par l’Orange Digital Center, Zakia Hajjaji, directrice des ressources humaines chez Orange Maroc, a invité ces derniers à se rencontrer sur la plateforme mise en ligne à cet effet pour découvrir les «formations que nous lançons, mais également le programme d’entrepreneuriat et d’accompagnement ».

Quoi qu’il en soit, Hendrik Kasteel, Est persuadé que l’ODC de Rabat accueillera des milliers de jeunes talents marocains et leur permettra de développer leurs compétences, leurs projets ou leurs startups numériques. « Ce n’est que le début pour cette initiative qui aura un impact réel sur la société dans son ensemble », a-t-il conclu.
Précisons que tous les programmes sont gratuits.

Alain Bouithy


Lu 2059 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS