Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hausse quasi-généralisée des Big-Caps en novembre

La Bourse de Casablanca clôture le mois écoulé dans le vert




 Sur les 23 secteurs représentés à la place boursière casablancaise (BVC), 17 ont clôturé le mois de novembre 2017 sur une orientation positive, avec une distinction particulière des grandes capitalisations "Big-Caps", selon les analystes de Crédit du Maroc Capital (CDMC).
Après un mois d’octobre positif, couronné d’un gain de +1,92%, la Bourse de Casablanca parvient à faire perdurer sa hausse et clôture le mois écoulé dans le vert, grâce aux gains amassés par la quasi-totalité des Blue-chips, souligne la société de bourse dans son "Bilan marché Actions-Novembre 2017".
Les analystes ont noté, à ce propos, que cinq valeurs ont contribué, à elles-seules, à hauteur de +1,36% à la progression du Masi, qui clôture le mois d’octobre sur une rebond de +1,58% à 12.568,42 points, à savoir: Attijariwafa bank (+4,65%), Marsa Maroc (+3,82%), Ciments du Maroc (+2,46%), BMCE Bank (+2,21%) et Cosumar (+2,01%), rapporte la MAP.
Ils ont mis en avant, dans ce cadre, l’évolution positive des secteurs phares de la cote, à savoir: "Banques", "Télécommunications", "Bâtiment et matériaux de construction" et "Agroalimentaire/production", qui canalisent, conjointement, 71,5% de la capitalisation flottante totale, avec des poids respectifs de 34,58%, 16,94%, 14,04% et 5,92%.
Toutefois, sur les 74 entreprises du Masi, 27 ont résisté au mouvement haussier du marché en clôturant le mois dernier sur des pertes allant de -0,26% à -12,83%. Dans ce panel, figure, notamment, le leader national du secteur de l’immobilier, Addoha, dont le titre se déprécie de -12,6%, relève CDMC dans sa publication mensuelle, dont copie est parvenue à la MAP.
Pour sa part, l’indice des "Hôtels & loisirs" se profile en tête des performances mensuelles avec un gain de +7,4% attribuable à son unique valeur Risma. Cette dernière profite amplement de la hausse des indicateurs de la branche avec des arrivées touristiques en progression de +9% à 8.855.877 à fin septembre 2017.
De même, les nuitées dans les établissements d’hébergement classés affichent une appréciation de +15% à 16.734.217 durant la même période avec un taux d’occupation de 43%.
La filière "Electricité" se place en deuxième position avec une amélioration mensuelle de +6,9% redevable à la société Taqa Morocco.  
Les analystes de CDMC ont noté, dans ce sillage, que la production nationale d'électricité a enregistré une augmentation de +5,1% à 27.981 GWh sur les neuf premiers mois de 2017 comparativement à fin septembre 2016 en raison de la hausse de +4,5% de la production de l'ONEE et de +12,3% de celle provenant des énergies renouvelables.
Au 3ème rang, se positionne la branche "Sociétés de portefeuille Holdings" qui s’apprécie de +4,8% grâce à la bonne tenue du duo Delta Holding (+4,9%) et Zellidja (+3,7%).
En parallèle, l’indice "Transport" se place en bas de l’estrade, avec un repli de -12,4%, en raison de l’affaissement de ses deux valeurs CTM (-12,8%) et Timar (-6,7%).
Les analystes financiers ont rappelé, dans ce cadre, que la société CTM vient de procéder au lancement de son application mobile dédiée.
De son côté, l’entreprise Timar vient de signer un accord de partenariat exclusif avec la société italienne Italsempione et ce, dans le but de renforcer ses activités de groupage de camions à partir et à destination de l’Italie en proposant plusieurs départs par semaine, ont-ils ajouté.
Plombé par les groupes Addoha (-12,6%) et Alliances (-2,2%), le secteur "Immobilier" lâche -8,6%, poursuit la même source, notant que l’indice des prix des actifs immobiliers publié par la banque centrale, affiche une augmentation de +4,7% au T3-2017 en glissement annuel.
Cette évolution intègre des hausses de +5,9% du prix du foncier, de +5,1% des prix des locaux commerciaux et de +4% du prix du résidentiel. L’indice "Chimie" affiche, quant à lui, une contre-performance mensuelle de -6,2% en lien avec la baisse marquée par son titre SNEP (-6,6%).
A fin novembre 2017, la valorisation globale du marché ressort à 636,8 milliards de dirhams (MMDH), en enrichissement de +10,5 MMDH comparativement au mois d’octobre dernier, soit une quasi-stagnation de +0,02%.
Le volume quotidien moyen (VQM) de la BVC s’élève, lui, à 190,76 millions de dirhams (MDH), contre un niveau de 116,84 MDH un mois plus tôt.

Vendredi 15 Décembre 2017

Lu 907 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.