Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hausse de la production industrielle en octobre




L'activité industrielle aurait progressé en octobre 2016 dans l'ensemble des branches d'activité avec un taux d'utilisation des capacités (TUC) s'établissant à 71%, selon Bank Al Maghrib (BAM).
Cette hausse de la production aurait concerné l’ensemble des branches de l’industrie à l’exception de la "chimie et parachimie" où la production aurait connu une stagnation, précise BAM dans son enquête mensuelle de conjoncture d'octobre 2016. Dans ces conditions, rapporte la MAP, le TUC s’est établi à 53% dans la "chimie et parachimie", à 73% dans l’"agroalimentaire", à 72% dans le "textile et cuir" et à 68% dans la "mécanique et métallurgie".
S’agissant des ventes, leur progression refléterait celle de l’ensemble des branches d’activité à l’exception de la "chimie et parachimie" et du "textile et cuir" où elles auraient connu une stagnation, relève l’enquête, indiquant que les ventes locales auraient marqué une amélioration dans l’ensemble des sous-branches à l’exception de l’"industrie automobile" et de l’"industrie textile" où elles auraient stagné et de l’"industrie chimique" où elles auraient baissé.
Les expéditions à l’étranger auraient, quant à elles, augmenté dans les principales sous-branches à l’exception du "travail des métaux" et de l’"industrie chimique" où elles auraient accusé un repli et de la "métallurgie" où elles auraient stagné, ajoute la même source.
Pour ce qui est des commandes, elles se seraient améliorées dans la "chimie et parachimie" et dans la "mécanique et métallurgie" et auraient marqué une stagnation dans le "textile et cuir" et dans l’"agroalimentaire", fait savoir BAM, notant que dans ces conditions, le niveau des carnets de commandes aurait été normal dans l’"agroalimentaire", dans la "chimie et parachimie" et dans la "mécanique et métallurgie" et inférieur à la normale dans le "textile et cuir".
Pour les trois prochains mois, les industriels s’attendent globalement à une hausse de la production et des ventes aussi bien locales que celles destinées à l’étranger, et ce, pour l’ensemble des branches d’activité, prévoit la Banque centrale.
Cependant, près du tiers des chefs d’entreprises indiquent ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de la production et des ventes.

Jeudi 24 Novembre 2016

Lu 710 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.