Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hausse de 11,6% du trafic portuaire global


Libé
Mardi 1 Février 2022

Le transbordement a atteint un volume de 80,5 millions de tonnes, soit une croissance significative de 29,5% par rapport à 2020

Hausse de 11,6% du trafic portuaire global
Les ports marocains ont enregistré une évolution importante du trafic portuaire global qui est passé de 172,1 millions de tonnes en 2020 à 192,1 millions de tonnes en 2021, soit une hausse de 11,6%. Selon un communiqué du ministère de l'Equipement et de l’Eau, le trafic domestique a enregistré un volume de 111,5 millions de tonnes (+1,5%) tandis que le transbordement a atteint un volume de 80,5 millions de tonnes, soit une croissance significative de 29,5% par rapport à 2020, rapporte la MAP. En effet, malgré les effets de la crise sanitaire mondiale, les secteurs maritime et portuaire ont globalement montré une grande résilience vis-à-vis de la pandémie de Covid-19, en assurant la continuité des chaînes d’approvisionnement mondiales durant l’année 2021, se félicite le ministère. L’année dernière a été marquée par la prédominance de l’activité de transbordement par rapport aux importations, une première dans l’histoire des trafics portuaires au Maroc, a fait savoir le ministère, précisant que le transbordement a représenté 41,9% du trafic global, suivi des importations de 33,3%, des exportations de 20,8%, du cabotage de 3,2% et du soutage de 0,8%. Selon les données dévoilées par le ministère, les importations se sont établies, au titre de l’année 2021, à plus de 63 millions de tonnes, marquant ainsi une quasi-stagnation par rapport à 2020 (-0,03%), expliquée principalement parla variation du trafic des céréales (7,2 millions de tonnes/-23,9%), du soufre (6,8 millions de tonnes/-5,1%), de l’ammoniac (1,6 million de tonnes/-12,9%), du charbon (11,2 millions de tonnes/+7,8%) et des hydrocarbures (11,2 millions de tonnes/+12,6%). Quant aux exportations, elles ont atteint en 2021 un volume de 39,9 millions de tonnes (+1,7% par rapport à l’année 2020), dû principalement à l’acide phosphorique (3,8 millions de tonnes/+7%), aux conteneurs (4,8 millions de tonnes/+2%), au phosphate brut (9,4 millions de tonnes/-5,6%), aux engrais(10,9 millions de tonnes/-6,8%) et au clinker (1,2 millions de tonnes/-2,5%). Le trafic du cabotage entre les ports marocains a connu une hausse de 20,8% par rapport à l’année 2020, en enregistrant un volume de 6,1 millions de tonnes en 2021. Cette évolution est liée principalement à la hausse du cabotage des conteneurs (+31,2%). Le soutage des hydrocarbures (Bunkering) a connu une diminution de -2,1% par rapport à l’année 2020. Il a enregistré un volume de 1,59 million de tonnes et ce, au profit des navires transitant par le Détroit de Gibraltar. Pour l’activité du transbordement, le complexe portuaire de Tanger Med a confirmé sa position de plateforme logistique majeure au niveau du bassin méditerranéen, en enregistrant ainsi un trafic de 80,5 millions de tonnes durant l’année 2021,soit une progression notable de 29,5% par rapport à l’année précédente. Le trafic des véhicules neufs a atteint 520.777 unités au cours de l’année 2021, enregistrant une hausse de 22,4% par rapport à l’année 2020 considérée comme une année exceptionnelle, marquée par la suspension temporaire de l’activité des principaux opérateurs au Maroc, suite à la crise sanitaire de la Covid-19. Toutefois, certaines activités sont toujours impactées par cette crise, notamment celles relatives aux passagers et croisiéristes. En effet, pour le trafic des passagers, les ports marocains ont vu transiter 723.407 PAX en 2021, soit une baisse de 30% par rapport à 2020, en raison de la suspension des voyages internationaux et des mesures sanitaires, afin de limiter la propagation de la pandémie. Pour l’activité de croisières, les ports marocains n’ont enregistré aucun trafic au cours de l’année 2021. Par ailleurs, le volume des débarquements des produits de la pêche maritime côtière et artisanale, durant l’année 2021, a connu une progression de 3% pour s’établir à 1,33 million de tonnes. Avec 165,2 millions de tonnes traités au titre de l’année 2021, les ports de Tanger Med, Casablanca et Jorf Lasfar concentrent presque 86% du trafic global. Ainsi, le port de Tanger Med se positionne en tête de liste, en franchissant pour la première fois le cap de 100 millions de tonnes. Pour le trafic domestique, le port de Jorf Lasfar maintient sa première position du Royaume en termes de volume de marchandises traitées en import-export, suivi par le port de Casablanca.


Lu 502 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS