Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Guerre fratricide entre les Gnassingbé: Un complot déjoué à Lomé




Les frères Gnassingbé rejouent les Atrides à Lomé. Mercredi, Kpatcha a été arrêté sur ordre de son frère Faure, le Président togolais. L’ex-ministre de la Défense et député a été inculpé de «complot» et de «tentative d’attentat contre la sûreté de l’Etat». «Des indices graves et concordants impliquent l’honorable député comme organisateur», a précisé le procureur de la République. Faure n’a fait aucun commentaire.
En fait, le feu couvait depuis longtemps entre les deux hommes, mais des rumeurs de complot imminent, qui ont obligé Faure à reporter un voyage en Chine, en ont accéléré le dénouement. Kpatcha Gnassingbé, ministre de la Défense de 2005 à 2007, est soupçonné de vouloir évincer son frère aîné, arrivé au pouvoir en février 2005 après la mort de leur père, Gnassingbé Eyadéma, qui avait régné trente-huit ans sur le Togo. Faure est considéré comme un «réformateur», du moins cherche-t-il à en donner l’image : après son élection contestée comme Président, il a tendu la main à l’opposition et organisé des législatives jugées relativement honnêtes.
Kpatcha, en revanche, est l’homme de l’armée. Il a été accusé à demi-mots de vouloir la mettre à son service, tout en se livrant à l’enrichissement personnel, d’où sa disgrâce en 2007. Elu député la même année à Kara, ville natale d’Eyadéma, il aime à se présenter comme le digne héritier de son père. Se sachant sur le point d’être arrêté, mercredi, il avait cherché à se faire protéger par l’ambassade américaine à Lomé. Sans succès.


L
Lundi 20 Avril 2009

Lu 124 fois

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés