Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Gregory Meeks: L'Afrique est propice aux investissements


Libé
Jeudi 3 Mars 2022

Gregory Meeks: L'Afrique est propice aux investissements
Le représentant de l’Etat de New York et président de la Commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants américaine, Gregory Meeks, a déclaré que les Etats-Unis ne feront partie de l’avenir que s’ils investissent en Afrique dès maintenant. Gregory Meeks s’exprimait lors d’une visite effectuée samedi au Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), précise cette institution financière dans un communiqué, notant que cette visite avec des collègues du Congrès, concluait une tournée dans trois pays d’Afrique de l’Ouest. «Si les Etats-Unis n’investissent pas en Afrique aujourd’hui, compte tenu notamment de la taille de la population jeune de l’Afrique, qui est supérieure à la population totale de l’Amérique, nous ne ferons pas partie de l’avenir», a déclaré M. Meeks. «Mon unique objectif était de m’assurer que l’Afrique passe "de l’arrière au premier plan"», a-t-il ajouté, estimant que «beaucoup de travail reste à accomplir et les gouvernements seuls, ne peuvent pas le faire. La Banque africaine de développement va jouer un rôle important. Lorsque Prosper Africa aura besoin d’orientations, je les dirigerai vers la Banque africaine de développement». M. Meeks était accompagné des représentants Ami Bera de Californie, Ilhan Omar du Minnesota, Joyce Beatty de l’Ohio, G. K. Butterfield de Caroline du Nord, Brenda Lawrence du Michigan et Troy Carter de Louisiane. Ils se sont rendus en Sierra Leone et au Liberia avant d’arriver en Côte d’Ivoire. Ils ont déclaré avoir été inspirés par les immenses opportunités que le continent africain offre aux investisseurs américains, selon le communiqué. De son côté, le président du Groupe de la BAD, Akinwumi A. Adesina a remercié les Etats-Unis pour leur soutien continu, notamment pour l’augmentation générale du capital de la Banque en 2019, qui est passé de 93 à 208 milliards de dollars. M. Adesina et les membres du Congrès ont convenu de la nécessité d’une coopération plus étroite entre la Banque africaine de développement et les investisseurs américains. Il a déclaré que la Banque ouvrirait un bureau à Washington, une fois l’approbation du Conseil d’administration obtenue. Il a expliqué que le bureau fournirait des orientations sur la manière de structurer les investissements substantiels du secteur privé américain en Afrique. Le président du Groupe de la BAD a souligné que les économies africaines étaient en train de rebondir, mais que le continent était confronté à une dette commerciale croissante, aux effets néfastes du changement climatique, au manque d’opportunités pour les jeunes et à un accès limité aux vaccins contre le Covid-19. Le communiqué relève que la BAD fédère les appels en faveur de la réaffectation aux pays africains de 100 milliards de dollars de droits de tirage spéciaux (DTS) du Fonds monétaire international. Elle préconise que ces fonds soient canalisés par la Banque, qui est un détenteur agréé de DTS et une institution jouissant d’une cote de crédit AAA. «Les DTS offrent aux pays africains une formidable opportunité de faire face à la dette », a déclaré M. Adesina qui a sollicité le soutien des Etats-Unis dans la lutte contre le changement climatique, expliquant que la Banque investissait massivement dans l’adaptation au changement climatique et travaillait en étroite collaboration avec l’envoyé spécial du président américain pour le climat, John Kerry, et la secrétaire au Trésor américaine, Janet Yellen, sur le financement du climat.


Lu 268 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS