Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Forum international sur le développement durable dans les oasis et les zones montagneuses

Plus de 100 chercheurs marocains et étrangers, spécialisés dans l’économie du patrimoine présents à Ouarzazate les 2 et 3 mai




Un forum international sous le thème "L'économie du patrimoine, quelle contribution au développement durable des régions vulnérables dans les oasis et les régions montagneuses?" se tiendra les 2 et 3 mai prochain à Ouarzazate.
Ce forum vise à mettre en relief la dimension historique et la richesse culturelle dont disposent les zones oasiennes, désertiques et montagneuses pouvant être investies pour diversifier les revenus des habitants des zones écologiquement fragiles, indique le Centre international des études et de recherches stratégiques dans le domaine de la gouvernance territoriale et le développement durable dans les oasis et les zones montagneuses.
Organisé en partenariat avec la Fondation du Grand Ouarzazate pour le développement durable, la Faculté Polydisciplinaire de Ouarzazate, l’Ecole normale supérieure (Université Mohammed V à Rabat), la commune Ghassate, et le Centre d’études d’archéologie, d’art et des sciences du patrimoine à l’Université de Coïmbre au Portugal, cette rencontre vise également à jeter la lumière sur l’importance de la valorisation du patrimoine avec ses différentes manifestations dans le maintien de l'identité nationale et le positionnement de la diversité culturelle marocaine.
Ce forum connaîtra la participation de plus de 100 chercheurs marocains et étrangers, spécialisés dans l’économie du patrimoine, en plus de représentants des secteurs publics et privés, des institutions publiques, des entités de la société civile, des élus et parlementaires, des organisations internationales, des médias et des représentants des ambassades étrangères au Maroc.
Les participants à ce forum examineront notamment les mécanismes stratégiques et nécessaires pour placer le patrimoine au centre du développement dans les zones souffrant de vulnérabilité et de manque de ressources, notamment, les zones oasiennes, désertiques et montagneuses dans la région Drâa-Tafilalet et le reste des zones oasiennes riches en ressources patrimoniales au Maroc et ailleurs.
A cette occasion, académiciens, experts, chercheurs et acteurs de la société civile procéderont à un échange d'expériences et de points de vue selon une approche globale pour promouvoir la composante patrimoniale et la mettre au service du développement de la communauté des oasis et des zones montagneuses.
A travers cette rencontre, les organisateurs tendent à tirer profit des expériences scientifiques internationales en la matière, coordonner entre les différents acteurs et intervenants et à présenter des propositions pratiques pour faire du patrimoine local un moteur de l’économie et un levier de développement.

Mercredi 26 Avril 2017

Lu 679 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés